Cannes: Un portefeuille égaré à Paris restitué soixante ans plus tard grâce à Facebook

HAPPY END Une publication, partagée plus de 1.000 fois en cinq jours, a permis de retrouver les enfants de son propriétaire...

Fabien Binacchi

— 

L'image du contenu du portefeuille a été publiée sur Facebook
L'image du contenu du portefeuille a été publiée sur Facebook — C. David
  • Il « y a environ cinq ans », le directeur de salle du Grand Véfour, à Paris, a retrouvé un portefeuille, perdu ou volé il y a environ soixante ans, dans un soupirail du restaurant gastronomique.
  • A l’occasion de son départ à la retraite, il s’est mis en quête de son propriétaire cannois sur Facebook.
  • Partagée plus de 1.000 fois en cinq jours, sa publication a permis de retrouver ses descendants.

« Quelle surprise ». En découvrant cette publication sur Facebook, le Cannois Eric Saffioti n’en est pas revenu. Le portefeuille de son père, volé ou égaré à Paris il y a une soixantaine d’années, va pouvoir lui être restitué. L’homme qui a retrouvé l’objet « il y a environ cinq ans » a profité de son proche départ à la retraite « pour vider ses tiroirs » et se mettre en quête de son propriétaire via le réseau social. Avec succès.

« Je l’ai retrouvé dans un des soupiraux du restaurant le Grand Véfour au Palais royal, alors que j’y travaillais comme directeur de salle. Un début d’incendie maîtrisé par les pompiers », avait permis de le mettre au jour, explique à 20 Minutes Christian David.

Un ticket de métro non composté et une lettre

Le 29 octobre, il décide donc de partager son ancienne découverte sur Facebook, dans l’espoir que quelqu’un se manifeste. Il livre des détails sur le contenu du portefeuille. A l’intérieur, une carte d’identité au nom d’Emile Saffioti, né le 18 février 1929 à Cannes, et quelques photographies. « Il y avait aussi une facture de dépannage de scooter, une assurance, un ticket de métro non composté et une lettre », précise Christian David.

Sa publication est partagée plus de 1.000 fois en cinq jours. Des cousins finissent par tomber dessus et alertent les enfants du Cannois aujourd’hui décédé. « Merci pour votre publication. C’est le portefeuille de mon père », annonce Eric Saffioti. « Il sera restitué à la famille dans les prochains jours, par le biais de ma fille qui est partie vivre dans le Sud, indique Christian David. Je n’aurais jamais imaginé une aussi rapide résolution de cette aventure et d’avoir suscité autant d’émotion. C’est génial. »