VIDEO. DAB+: la radio numérique bouge encore, vous pouvez même vous équiper et (peut-être) l’écouter!

AUDIO Petit à petit, la radio numérique terrestre (DAB+) fait son nid en France. Après Lille, Lyon et Strasbourg préparent sa mise en ondes. Et les constructeurs sont de plus en plus nombreux à proposer des postes compatibles...

Christophe Séfrin

— 

Plus de 20% de la population française seront couverts par la radio numérique fin 2018.
Plus de 20% de la population française seront couverts par la radio numérique fin 2018. — SONY
  • Lancée en France en 2014, la radio numérique terrestre peine vraiment à trouver ses marques.
  • Une cinquante de stations émettent dans certaines grandes villes, récemment rejointent par Lille.
  • Le CSA compte accélérer le mouvement, mais des années seront nécessaires avant d’abandonner la FM.

Telle l’Arlésienne, la radio numérique terrestre revient régulièrement titiller nos oreilles. Récemment, c’est avec son arrivée le 19 juin à Lille et dans sa région​, que la RNT (rebaptisée DAB +, pour Digital Audio Broadcasting) a ressurgi. Il faut dire que depuis son lancement en France en 2014 (à Paris, Marseille et Nice), elle se fait désirer. La réticence des grands groupes radio – notamment privés — à investir dans le DAB + y est pour beaucoup. Dommage, car en DAB +, la qualité audio est numérique.

Pas de son défaillant, comme cela peut-être le cas avec une station FM que l’on capte mal. Sous la norme DAB +, le signal passe, ou ne passe pas. Et l’on peut profiter sur l’écran de son poste de radio compatible d’informations sur le programme écouté.

Le petit truc gênant, c’est que l’on ne retrouve pas forcément en numérique toutes ses stations préférées. Loin de là. Il n’y a pas plus de RTL que d’Europe 1 ou de NRJ en DAB +… Par contre, Aligre, Beur FM, Mouv’, Voltage et une quarantaine d’autres stations locales, régionales ou nationales sont régulièrement présentes. « Régulièrement », car si par exemple FIP émet en DAB + sur Paris, on ne retrouve pas la station publique à Nantes. Tout dépend du bassin de diffusion et des choix des stations. Contrepartie : certaines stations non diffusées en FM localement (comme Chante France, Ouï FM… à Lille) peuvent trouver place en numérique.

70 % de la population couverte dans deux ans

Avant d’éventuellement vous équiper, vous pourrez savoir quoi écouter et ou en suivant ce lien. Et rassurez-vous : les postes de radio DAB + présents sur le marché restent compatibles FM. Il est donc possible de vous équiper et d’effectuer une transition douce vers le numérique… Reste que le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) veut accélérer la manœuvre. En juillet, un appel à candidatures multirégional sera effectué sur 15 bassins géographiques de plus de 175.000 habitants. Un second appel du même type suivra dans un an. D’ici là, Lyon et Strasbourg devraient émettre en DAB + dès l’automne. Le maillage du territoire, et notamment des axes routiers, est donc loin d’être achevé. Il faudra attendre encore 2 ans pour que, selon l’organisation Worlddab.org 70 % de la population française soit couverte, contre 20 % environ actuellement…

>> A lire aussi : Nord: La radio numérique débarque à Lille et dans d'autres villes de la région

Pendant ce temps, la Norvège a déjà coupé la chique à la FM en passant au tout numérique le 13 décembre 2017. Envie de vous équiper ? Quelques suggestions de radios DAB + que nous avons testées…

XDR-V20D de Sony : la minimaliste

Disponible en quatre coloris, la Sony XDR-V20D est une radio numérique assez basique. Fonctionnant sur secteur ou batterie, elle dispose d’un écran LCD rétroéclairé. En FM, comme en DAB +, ses quatre lignes affichent fréquence, nom de la station et références du morceau écouté. Testée dans le Val-d’Oise, la XDR-V20D a révélé un signal DAB + parfois capricieux, certaines stations fonctionnant mal (avec des coupures son), d’autres parfaitement.

Epaulée par deux haut-parleurs stéréo, la qualité acoustique perçue s’avère légèrement supérieure en DAB + qu’en FM. Outre ses mémoires (5 en FM, 5 en DAB +), la XDR-V20D dispose d’une fonction réveil. Bien dommage que Sony ait privilégié une entrée auxiliaire, sans doute ici inutile, à une liaison Bluetooth… Autre regret : l’absence de poignée de transport. 150 euros.

Evoke H4 de Pure : la complète

Spécialiste de la radio numérique, Pure propose avec son Evoke H4 un joli « poste » avec un écran TFT de 2,8’’/7,11 cm. FM/DAB/DAB +, le choix est large pour sélectionner sa source audio. Jusqu’à 20 stations numériques et jusqu’à 20 stations FM sont mémorisables.

La radio DAB+ Evoke H4 de Pure.
La radio DAB+ Evoke H4 de Pure. - PURE

 

Un haut-parleur de 8 cm se charge de la diffusion, avec une puissance de 10 watts RMS et un rendu correct et assez mat. Derrière ce qui pourrait sembler un petit prix (159 euros) se cache cependant une grande absente : la batterie optionnelle (réf : ChargePAK B1) de l’Evoke H4, que l’on peut trouver sur le site du constructeur à 39,99 euros. 159 euros (sans batterie).

Revival RD70 de Roberts : la vintage

Disponible en 6 coloris, la radio Roberts Revival RD70 porte bien son nom. Sous ses allures vintage et son caisson de bois tendu du cuir (les finitions sont exemplaires !), ce transistor FM/DAB/DAB + est aussi Bluetooth. Jusqu’à 10 stations sont mémorisables et l’écoute véritablement de qualité, avec un son suave auquel les basses ne font pas défaut.

Le Revival RD70 de la marque Roberts est désormais commercialisée en France.
Le Revival RD70 de la marque Roberts est désormais commercialisée en France. - ROBERTS

 

Sur le sommet de l’appareil, juste entre les deux gros boutons, un petit écran couleur permet d’effecteur ses sélections. En lieu et place du compartiment pour piles LR06, on aurait franchement préférer trouve rune batterie rechargeable… 249 euros.