Avec iOS 12, Apple veut nous sauver de nos iPhone

TECHNOLOGIE Optimisation pour les anciens appareils, fonctions pour lutter contre l'addiction, Apple ralentit le rythme...  

P.B.

— 

Avec iOS 12, Apple lance la fonction «screen time» qui indique le temps passé sur chaque app.
Avec iOS 12, Apple lance la fonction «screen time» qui indique le temps passé sur chaque app. — APPLE

Apple avait des choses à se faire pardonner. Dévoilé lundi, iOS 12 sera compatible avec tous les appareils qui supportaient iOS 11, y compris l’iPhone 5S. Dans une course effrénée à la mise à jour annuelle, la firme à la pomme privilégie l’optimisation et le bien-être à l’innovation forcée, notamment avec des fonctions pour lutter contre notre addiction. Et ce n’est pas plus mal.

iOS 12 ne laisse personne au bord du chemin

Avec chaque nouvelle mise à jour, une ancienne génération d’iPhone et d’iPad est en générale laissée de côté. Pas avec iOS 12, qui supportera les mêmes appareils que son prédécesseur. Avec l’iPhone 5S, sorti en 2013, cela fera quand même six générations de smartphones compatibles, une manière de faire taire les accusations d’obsolescence programmée du « batterygate ». Tim Cook, qui a donné le coup d’envoi de la conférence pour développeurs WWDC, a juré que la priorité n°1 d’Apple était l’optimisation, avec des apps qui devraient se lancer jusqu’à 40 % plus vite.

Apple veut nous sauver de nos iPhone

En plein débat sur l’addiction et le stress causé par nos gadgets, Apple veut nous aider à débrancher. Un mode « Do not disturb » nocturne cache les notifications pour éviter les insomnies, et un centre de contrôle permet d’apercevoir en un coup d’oeil le temps passé sur chaque app. Et de se fixer une limite, par app ou catégorie (jeux, réseaux sociaux, productivité), pour une sorte de contrôle parental pour soi-même.

La guerre à la publicité

Attendus à l’automne, iOS 12 et macOS Mojave permettent de créer des Animojis à son effigie, ils accueilleront des nouvelles versions des apps News et Stock, et Facetime supportera jusqu'à 32 personnes en même temps. Sur les deux plateformes, Safari bloquera surtout le tracking Web des boutons Like et Share de Facebook dans Safari. La guerre à la publicité est totale.

>> A lire aussi : WWDC: iOS 12, macOS Mojave... Revivez toutes les annonces d'Apple