«Tamam»: Sur Twitter, plus d'un million d'internautes disent «assez!» au président turc

TURQUIE «Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons», a déclaré le chef de l'Etat dans un discours devant le parlement...

L.Br.
— 
Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 8 mai 2018.
Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 8 mai 2018. — Kayhan Ozer/AP/SIPA

« Assez ». Plus d’un million de Turcs ont partagé le mot « Tamam », « assez » en Français sur les réseaux sociaux, pour demander la démission de leur président Recep Tayyip Erdogan.


« Si un jour notre pays dit "assez", nous nous retirerons », a déclaré mardi le chef de l’Etat dans un discours devant le Parlement. Il n’en fallait pas plus pour enflammer les réseaux sociaux : peu après ce discours, le hashtag #Tamam (Assez, en turc) est devenu viral sur Twitter en Turquie.

« Le temps est écoulé. Assez ! », a déclaré sur Twitter le candidat du Parti républicain du peuple (CHP), principal parti d’opposition, Muharrem Ince.

Un bot informatique, pour le gouvernement

Plus d’un million de messages sur les réseaux sociaux ont été recensés mardi soir. Le gouvernement a estimé que cette vague de messages vient de robots informatiques, programmés par le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) turc.

Une élection présidentielle anticipée, couplée à des législatives, aura lieu le 24 juin en Turquie et le sortant Recep Tayyip Erdogan est grand favori. Le vainqueur de l’élection présidentielle disposera d’un pouvoir exécutif élargi avec le passage d’un régime parlementaire à un régime présidentiel, conformément à la réforme constitutionnelle approuvée de justesse l’an dernier par référendum.

Recep Tayyip Erdogan, dirigeant le plus populaire et le plus clivant de l’histoire récente du pays, est à la tête de la Turquie depuis 15 ans.