Le site anti-IVG portant le nom de Simone Veil a été suspendu

INTERNET Le site internet des militants anti-avortement « Les Survivants » utilisant le nom de domaine « simoneveil.com » a été suspendu ce jeudi 6 juillet…

Marie de Fournas

— 

Le site internet des militants anti-avortement « Les Survivants » utilisant le nom de domaine « simoneveil.com » a été suspendu
Le site internet des militants anti-avortement « Les Survivants » utilisant le nom de domaine « simoneveil.com » a été suspendu — Capture d'écran

« Site Web indisponible ». Ce jeudi, soit un jour après sa mise en ligne, le site internet « simoneveil.com » a été suspendu par son hébergeur. Le domaine avait été créé par le mouvement anti-avortement «  Les survivants », le jour de l’hommage national rendu à l’ancienne ministre de la Santé qui a fait adopter la loi dépénalisant l’IVG. L’utilisation de l’image et du nom de Simone Veil sur un site diffusant des revendications anti-avortement avait immédiatement fait polémique.

C’est le compte Twitter des militants qui a annoncé la nouvelle en s’étonnant qu’une telle décision ait été prise sans qu’ils en soient au préalable avertis.

Contacté par 20 Minutes lors de la mise en ligne du site, le leader du groupe Émile Duport avait expliqué avoir acheté le nom de domaine en 2016 en prévision de ce coup de buzz. Cependant, Maître Landreau, spécialiste des nouvelles technologies avait assuré à 20 Minutes que ce dépôt de nom de domaine était un « dépôt frauduleux par un tiers ». L’avocate au barreau de Paris avait précisé que l’on ne pouvait pas « déposer un nom de domaine qui soit un nom patronymique, que la personne soit vivante ou décédée », car selon l’article 9 du Code civil, il s’agit d’« une atteinte au droit au respect de la vie privée ».