On a vu le film que Michel Gondry a réalisé avec un iPhone (et il vous conseille pour réaliser le vôtre)

COURT-METRAGE Réalisé avec un iPhone 7 Plus, le court-métrage «Détour» commandé par Apple à Michel Gondry vante les qualités vidéo du smartphone…

Christophe Séfrin

— 

Michel Gondry a réalisé son court-métrage baptisé Détour avec un iPhone 7 Plus.
Michel Gondry a réalisé son court-métrage baptisé Détour avec un iPhone 7 Plus. — DR
  •  Apple a confié à Michel Gondry la réalisation d’un court-métrage avec un iPhone.
  • Le réalisateur des clips de Daft Punk et de Björk signe ainsi « Détour ».
  • Le film veut mettre en avant la qualité vidéo du smartphone qui vient de fêter ses 10 ans.

« Au début, j’y croyais pas trop et finalement ça s’est avéré vrai. » Michel Gondry semble encore s’étonner qu’Apple lui ait demandé de réaliser un court-métrage avec un iPhone. Quelques mois après sa première rencontre avec la marque à la Pomme, voilà Détour, un film de douze minutes qui tombe à pic pour les grands départs.

L’histoire de Détour, c’est celle d’une famille qui part en vacances. Sur la route, le tricycle de la petite dernière se décroche de la voiture et va s’en aller vivre sa propre vie…

Nostalgique et poétique, touchant, nimbé des propres souvenirs du réalisateur qui a tourné une partie de son film dans la commune de Camprieux Saint-Sauveur (30) où il a passé ses vacances étant enfant, Détour porte à chaque image la signature de Gondry. « J’ai eu le sentiment de pouvoir m’exprimer, c’est quelque chose d’assez personnel ».

Des iPhone 7 Plus et une équipe

Evidemment, Gondry n’était pas seul derrière son iPhone 7 Plus pour tourner. Le générique de Détour est épais comme un bottin avec son producteur, son directeur de la photo, sa costumière, son compositeur, sans oublier sa cohorte de régisseurs et d’assistants.

« Ce n’est pas une équipe monstrueuse non plus. Dès l’instant où l’on dessine une histoire sur le papier et ou l’on veut la filmer précisément, tout un tas de problèmes se posent. Mais l’utilisation d’un iPhone permet de réduire un peu les effectifs », précise le cinéaste. On imagine cependant le budget du film - non communiqué - assez confortable.

>> A lire aussi : VIDEO. L'iPhone a 10 ans... et vous ne pouvez pas vous empêcher de le tripoter

Quelques accessoires quand même…

Combien d’iPhones a-t-il utilisé ? « Alors là, ça ne manquait pas, mais nous tournions avec un seul iPhone à la fois. Un second a été utilisé avec un petit micro externe pour la captation sonore. Nous avons utilisé un peu d’accessoires, comme des trépieds, mais pas trop. Je voulais donner à ce film un esprit assez classique », relate le cinéaste.

Quelques accessoires ont été utilisés pour le tournage en plus du smartphone d'Apple.
Quelques accessoires ont été utilisés pour le tournage en plus du smartphone d'Apple. - DR

 

Filmé en 4K, avec une optique spécifique afin - selon Michel Gondry - que « le diaphragme puisse être fait manuellement et pas électroniquement », Détour a également eu recours à une application cinéma assez évoluée (Filmic Pro, vendue 17 euros sur l’App Store). Pas de quoi remettre en cause les fondamentaux de l’industrie du septième art pour autant.

>> A lire aussi : iPhone: Faut-il adopter Clips, la nouvelle application vidéo d’Apple?

« Les métiers du cinéma ont vu le truc venir et s’accrochent bien. Les films ne vont pas devenir minimaux dans leur majorité », pronostique Gondry. Qui confesse cependant avoir effectué son montage avec les logiciels Avid (les concurrents de Final Cut Pro d’Apple)…

Faire simple pour bien débuter

Après ce court, est-il prêt pour un long-métrage tourné avec un iPhone ? « Je ne sais pas, je ne peux pas répondre à cela », évacue le cinéaste. Qui distille pour 20 Minutes ses conseils aux possesseurs d’iPhones désireux de se lancer dans l’aventure d’un premier film tourné avec leur smartphone. « Il faut faire simple, penser aux personnages et à l’histoire plutôt qu’à la mise en scène et à la technique. La mise en scène, elle, vient par nécessité », insiste Michel Gondry.

Michel Gondry sur le tournage de son film Détour.
Michel Gondry sur le tournage de son film Détour. - DR

 

Apple a pensé à demander à Michel Gondry de préparer quelques tutoriaux pour les apprentis cinéastes. Accélérés, ralentis, animation image par image, scènes de nuit, illusions d’optique, les conseils du réalisateur sont accessibles sur YouTube ou sur le site d’Apple. « Il faut penser aussi à l’esthétique. Elle est toujours plus belle naturelle, ajoute le cinéaste, il faut éviter les effets gratuits. »

Quels pièges contourner ? Michel Gondry conseille « de ne pas faire plus compliqué que ce que l’on peut faire. Le rôle du réalisateur est d’exprimer cette complexité plutôt que de l’ajouter avec des moyens mécaniques ». Mais, le réalisateur de Détour fait son mea-culpa : « Je suis mal placé pour en parler, car j’ai fait des films où il y a énormément de complexité visuelle ».