Les lycéens commentent leurs révisions du bac sur le Web...et c'est pas gagné!

DEFI La première épreuve du bac a lieu jeudi 15 juin et tous ne seront pas prêts…

D.B.

— 

Un lycée censé réviser...
Un lycée censé réviser... — Pixabay/StartupStockPhotos
  • Sur Twitter, les candidats glandeurs sont de sortie.
  • Trop sensibles aux distractions, trop peu motivés, ils n’arrivent pas à réviser.
  • Mais ils sont passés maîtres en matière de punchlines et de gifs rigolos.

L’échéance approche car la première épreuve du bac aura lieu jeudi 15 juin. En cette période de révisions intenses, certains lycéens ne semblent pas au top de leur motivation. Un euphémisme, car certains tweets respirent même la folle décontraction. Avec le plaisir de dégainer le gif ou la punchline qui va faire le buzz auprès des copains.

Une capacité de boulot si faible face aux tentations

A l’heure où il faudrait avoir le nez dans le guidon et enchaîner exercices et révisions de fiches, certains lycéens ont une capacité de concentration… quelque peu limitée. Et toutes les occasions de se distraire sont bonnes à prendre. Un peu comme s’ils pensaient : « ce n’est pas de ma faute si je ne bosse pas, c’est de la faute de toutes ces tentations ». Bien essayé.

Je glande donc je suis

Se mettre à bosser quelques jours avant le début du bac, oui c’est possible. Mais avec le risque de se planter en prime. Mais en se confiant sur les réseaux sociaux, certains essayent de se motiver. Ou à incarner le glandeur sympathique, si populaire dans les cours de récré.

Les frimeurs s’exposent sur la toile

L’autre variante, c’est glandouiller et finir avec le bac en poche, voire avec une mention. La grande classe. Alors quelques-uns n’hésitent pas à frimer sur les réseaux sociaux en laissant croire à leurs camarades qui triment, qu’ils ne jouent pas dans la même catégorie…

Mais à l’inverse, pour d’autres Twittos, le burn-out ne semble pas loin…

Et le sujet des révisions semble même sensible…

Vivement le 5 juillet, date des résultats du bac pour que tout ça s’arrête !