VIDEO. Smartphone disco ou semelles GPS… les sept gadgets ultimes du MWC 2017

TELEPHONIE Le salon Mobile World Congress s’est tenu à Barcelone du 27 février au 2 mars. Retour sur les principaux gadgets qui ont attiré les visiteurs…

Christophe Séfrin

— 

Cubroid: des cubes connectés à associer et à programmer.
Cubroid: des cubes connectés à associer et à programmer. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Tout ce qui se relie, se connecte, se propulse et se programme était au salon Mobile World Congress. Face aux annonces des grandes marques, certains gadgets occupaient le terrain de la mobilité…

Le smartphone qui fait boule disco

Désormais propriété de la firme chinoise TCL (au même le titre que Blackberry), Alcatel veut séduire les « millennials ». Sa solution « attrape jeunes » : le A5 LED.

Le smartphone A5 LED de Alcatel.
Le smartphone A5 LED de Alcatel. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Ce smartphone 5,2’’ dont la coque arrière est recouverte d’un panneau de 35 LED peut s’illuminer en toute occasion : notification d’un message Facebook ou Gmail avec l’affichage d’un « F » ou d’un « G », clignotements au son de la musique, associations colorées avec une photo en fond d’écran, etc. Amusant à défaut d’être pertinent, l’A5 LED sera lancé en mai à 199 euros.

L’OVNI électrique pour speeder en ville

Entre vélo et trottinette électrique, l’Urban eScooter E6 d’Archos est voué à la mobilité urbaine.

 

Un petit essai témoigne du potentiel de cette draisienne. Avec 25 à 30 km d’autonomie et une vitesse maximale de 20 km/h, l’appareil qui pèse 15 kg et qui peut simplement se plier est d’un usage hypersimple.

Une fois replié, l’Urban eScooter E6 d’Archos est facile à transporter.
Une fois replié, l’Urban eScooter E6 d’Archos est facile à transporter. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Une gâchette pour avancer, une pour freiner et la messe est dite. Déjà disponible à 599 euros.

Les cubes à programmer pour les baby geeks

Entre Lego et Mécano, les blocs Cubroid de la firme coréenne Smart Wellness s’assemblent pour former des jouets que l’on peut programmer depuis une application iOS ou Android.

Les Cubroid de Smart Wellness.
Les Cubroid de Smart Wellness. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Certains cubes intègrent un moteur, d’autres des LED, certains un capteur de présence, d’autres une mini-enceinte… et chaque pièce peut être programmée pour une action spécifique.

 

Avec eux, l’idée est d’initier les enfants au codage informatique. Sortie imminente, à surveiller sur le site du constructeur.

La fausse bouteille qui redonne des vitamines aux smartphones

Entre lampe et objet de décoration, Gloo de Deconnect n’est autre qu’une station de recharge pour smartphones et tablettes.

La lampe-chargeur Gloo de Deconnect.
La lampe-chargeur Gloo de Deconnect. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Dissimulée à l’intérieur, une batterie de 20.000 mAh peut assurer jusqu’à 8 recharges de smartphones. Une application permet de contrôler grâce au Wifi son niveau de charge, sa couleur, son allumage et son extinction et même sa fonction réveil lumineux avec ou sans musique. Astuce : une caméra à 360° pourra être posée sur son goulot pour réaliser des selfies lors d’un repas. Disponible en septembre, à 199 euros.

 

 

Le smartphone qui se prend pour une liseuse numérique

A l’heure où le marché des liseuses numériques ne décolle toujours pas, Hisense tente le tout pour le tout avec son A2.

 

Ce smartphone est unique : il dispose sur l’une de ses faces d’un écran Full HD de 5,5’’, et sur sa seconde face d’un écran à encre électronique de 5,2’’, pour s’adonner à la lecture. Ce second écran peut aussi offrir un accès à certaines applications, mais également servir de viseur pour réaliser des selfies en 16 mégapixels, grâce au capteur qui s’y trouve accolé. Lancement prévu au second semestre, à 399 euros.

Les semelles vibrantes pour ne plus jamais se perdre

Plus possible de vous perdre lorsque vous serez équipé de ces semelles GPS.

Les semelles GPS vibrantes de Lechal.
Les semelles GPS vibrantes de Lechal. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Associées à une application de guidage à travers laquelle on programme un trajet, elles vibrent tour à tour dans la chaussure pour indiquer s’il faut tourner à gauche ou à droite. On peut les acheter sur le site de son constructeur, mais aussi sur Amazon pour une centaine d’euros.

L’hoverboard pour les flemmards qui ne veulent pas marcher

Le Carr-E est un prototype d’hoverboard imaginé par les employés de Ford dans le cadre d’un challenge international visant à stimuler l’innovation.

Le prototype d'hoverboard Carr-E de Ford.
Le prototype d'hoverboard Carr-E de Ford. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Sans doute ne verra-t-il jamais le jour, mais son idée est séduisante : placé dans le coffre d’une voiture où il se recharge automatiquement en 40 minutes, le Carr-E permet de réaliser « le dernier kilomètre », entre la place de parking de son véhicule et son lieu de destination finale. Rappelons quand même aux geeks tentés par l’expérience que l’Organisation Mondiale de la Santé préconise de marcher 10.000 pas par jour pour se maintenir en bonne santé…

>> A lire aussi : VIDEO. MWC 2017: Ce qu'il faut retenir du grand show de la téléphonie mobile