Le Mooc, l’outil Web qui propose aux migrants et réfugiés d’apprendre le français gratuitement

FORMATION L’Afpa, premier organisme de formation professionnelle pour adultes, a créé un Mooc pour permettre aux migrants d’apprendre le français…

V.V.

— 

Calais (Pas-de-Calais), le 31 octobre 2016. Un migrant regarde son smartphone dans la «Jungle» de Calais.
Calais (Pas-de-Calais), le 31 octobre 2016. Un migrant regarde son smartphone dans la «Jungle» de Calais. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

« Pour répondre à la question, on utilise ‘’C’est’’. Par exemple ‘’C’est Nicolas. C’est mon ami.’’ » Voilà notamment l’un des enseignements tirés du premier cours en ligne gratuit mis en place, cette semaine, par l’ Afpa, premier organisme de formation professionnelle pour adultes, à destination des migrants, réfugiés et demandeurs d’asile.

>> Calais: Trois mois après le démantèlement, des migrants errent toujours

Depuis mercredi, les migrants et réfugiés de France peuvent s’inscrire, en quelques clics, à ce cours en ligne gratuit d’apprentissage de la langue française et des « valeurs républicaines ». Ce Mooc (Massive open online course, en anglais) a déjà enregistré 400 visites journalières depuis sa publication mercredi. Dans les prochaines semaines, il proposera 15 séances de deux heures de cours disponibles à tout moment via un ordinateur ou un smartphone pour ce public en difficulté.

Des cours en arabe, anglais, pachto et dari

« L’Afpa n’a pas l’habitude de ce genre de choses, reconnaît Pascale Gérard, la directrice du Pôle insertion. Mais l’Etat nous a sollicités l’an dernier en marge du démantèlement de Calais pour accueillir près de 1500 migrants et réfugiés dans nos centres. Et on s’est très vite rendu compte que la langue était un vrai problème. »

>> Témoignages: «La France est accueillante mais ce n'est pas mon but...»

Pascale Gérard se souvient par exemple de la situation ubuesque dans laquelle ses équipes se sont retrouvées au moment d’accueillir des migrants dans un centre de Blois (Loir-et-Cher). « Ils arrivaient de Calais. Et malgré toute la bonne volonté du monde, nous étions incapables de leur expliquer où ils se trouvaient, indique-t-elle. Imaginez que l’on vous fasse faire dix heures de bus en Afghanistan et que l’on vous explique la situation en pachto ! »

Peu importe si certains sont, in fine, expulsés

Le module créé spécifiquement est donc disponible en anglais, arabe, pachto et dari pour permettre à maximum de migrants et réfugiés de « franchir un premier palier vers l’autonomie ». En plus des cours de langue, le module prévoit aussi des enseignements sur les « valeurs républicaines » de la France.

Et peu importe si certains des élèves seront, in fine, expulsés de France. « Certains s’inscrivent sans savoir ce que deviendra leur demande d’asile, poursuit Pascale Gérard. Mais si cela peut permettre de leur faciliter la vie pendant cette période délicate, tant mieux ! » Il ne reste plus qu’à potasser.

Inscription sur :https ://moocfle.afpa.fr/#/