CES 2017: La FF91 de Faraday Future va t-elle tuer la Tesla?

VOITURE ELECTRIQUE Alors que s’ouvre le salon de l’électronique Consumer Electronic Show de Las Vegas, le constructeur auto californien Faraday Future dévoile sa « Tesla killer », la FF91…

Christophe Séfrin

— 

La FF91 de Faraday Future ne sortira qu'en 2018.
La FF91 de Faraday Future ne sortira qu'en 2018. — FARADAY FUTURE

Faraday Future passe déjà la cinquième. Alors que le CES, la grand-messe de l’électronique qui se tient jusqu’au 8 janvier à Las Vegas, ouvre ses portes, le constructeur automobile californien vient de présenter sa FF91. La firme de Los Angeles a ainsi mis un coup de frein aux rumeurs qui circulaient depuis la mise en ligne sur sa chaîne YouTube d’un teaser levant un coin du voile sur un bolide silencieux…

 

Il y a un an, au même CES de Las Vegas, Faraday Future avait dévoilé le FFZero1, un concept car qui faisait déjà fantasmer.

100 km/h en 2,39 secondes

Présentée par Nick Sampson, vice-président en charge de l’ingénierie chez Faraday Future, la FF91 est un SUV semi-autonome électrique fuselé comme un bolide. Il mesure plus de 5 mètres de long pour 1,80 mètre de haut. But de la firme fondée par le milliardaire chinois Jia Yueting : renvoyer Elon Musk et sa Tesla à l’âge de pierre de la voiture électrique. Sur le papier, la FF91 s’en donne les moyens. Annoncée avec une autonomie de 378 miles (soit 604 km), elle fait mieux que sa rivale déclarée avec ses 500 km d’autonomie. Avec sa puissance de 1050 CV, son accélération clouerait sur place une Ferrari (elle atteindrait 100 km/h en 2,39 secondes). Selon Faraday Future, la FF91 serait ainsi « la voiture électrique de production la plus rapide du monde ». Petits bonus : elle n’a pas besoin de clé. Elle s’ouvre et démarre en identifiant son utilisateur grâce à la reconnaissance faciale. On peut aussi « l’abandonner » à l’entrée d’un parking : la FF91 trouvera sa place et se garera toute seule comme une grande, comme le révèle cette vidéo mise en ligne par The Verge.

 

L’électrique à prix fantastique

« A priori, cette nouvelle FF91 semble plus réaliste que le concept-car présenté par Faraday Future il y a un an, avec comme objectif faire mieux que Tesla et… Ferrari », constate Eric Fontaine, journaliste auto pour le site LesNumériques.com. Même si, selon lui, « on ne comprend pas, une fois de plus, cette course à la puissance ». Promise pour 2018, la FF91 devrait d’abord être disponible dans un nombre limité d’exemplaires. Mais bonne nouvelle : il vous est déjà possible de réserver le vôtre moyennant 5.000 dollars (environ 4.800 euros). Reste que l’on ignore encore le prix définitif du bolide. « Sinon pour les Américains fortunés, on ne va pas vraiment vers une démocratisation de l’électrique », déplore Eric Fontaine. Reste, selon lui, qu’il « faudra voir ce que cela va donner en réel : fiabilité, autonomie véritable, entretien, réseaux de distribution. Tesla a encore de beaux jours devant lui ». Faraday Future devra aussi rassurer sur sa santé financière. En avril dernier, le constructeur avait interrompu son projet de construction d’usine dans le Nevada.