La patronne de Yahoo, Marissa Mayer.
La patronne de Yahoo, Marissa Mayer. — J.EISELE/AFP

TECHNOLOGIE

Piratage de Yahoo: Verizon pourrait réduire ou retirer son offre

L'annonce d'un nouveau méga-vol de données pourrait remettre en cause la transaction de 4,8 milliards de dollars...

Le cauchemar de Yahoo est loin d’être terminé. Alors que l’entreprise a annoncé mercredi qu’elle avait été victime d’un second piratage massif, en 2013, le géant Verizon serait en train de réexaminer son offre de rachat. Selon des sources de Bloomberg, le câblo-opérateur américain chercherait obtenir une réduction sur les 4,8 milliards de dollars promis. Et il n’est pas exclu que le deal capote complètement.

En septembre, Yahoo avait révélé que 500 millions de comptes utilisateurs avaient été compromis en 2014. Mercredi, c’est un autre vol massif de données, cette fois remontant à 2013, qui a été annoncé. Un milliard de comptes utilisateurs ont été touchés.

Une ristourne d’un milliard de dollars ?

Selon Bloomberg, Verizon a mis en place une cellule cloisonnée dans son département juridique, chargé d’examiner les conséquences de ces cyberattaques. L’entreprise a notamment peur des retombées judiciaires en cas de class action.

Mercredi, Verizon a réagi par communiqué, expliquant : « Nous évaluerons la situation à mesure que Yahoo continue son enquête. » Selon le New York Post, Verizon avait demandé une ristourne d’un milliard de dollars en octobre dernier. L’heure tourne pour les deux entreprises : la transaction est censée être bouclée au premier trimestre 2017.