VIDEO. Melania Trump dénonce le cyber-harcèlement, Internet ressort les tweets de son mari

BY THE WEB La femme du candidat républicain a tenu son premier discours depuis celui de la convention, l'été dernier...

P.B.

— 

Melania Trump lors d'un meeting en Pennsylvanie, le 3 novembre 2016.
Melania Trump lors d'un meeting en Pennsylvanie, le 3 novembre 2016. — Patrick Semansky/AP/SIPA

Melania Trump sort du placard. Six mois après l’affaire du plagiat du discours de Michelle Obama, la femme du candidat républicain était à Berwyn, en Pennsylvanie, jeudi. Devant une foule de supporteurs, elle l’a juré, Donald Trump « respecte les femmes ». Elle a surtout affirmé que sa priorité comme First Lady serait de s’attaquer au cyber-harcèlement. Et ça a beaucoup fait rire sur Twitter. Car comme le dit une parabole bien connue, tu vois la paille dans l’oeil des collégiens mais pas la poutre dans celui de ton mari.

« Ce n’est jamais acceptable qu’un garçon ou une fille de 12 ans soit moqué, harcelé ou attaqué. C’est terrible quand ça arrive dans la cour de récréation mais c’est absolument intolérable quand c’est fait par une personne sans nom qui se cache sur Internet. Nous devons trouver une façon d’encourager la gentillesse chez nos enfants, surtout sur les réseaux sociaux […], notre culture est devenue trop méchante et trop dure. »

« Laisse-moi te présenter Donald Trump »

« Hey Melania Trump, laisse-moi te présenter Donald Trump et toutes les personnes et les choses qu’ils a insultées depuis qu’il est candidat », ironise un internaute, avec la double page réalisée par le New York Times recensant les 4.000 attaques de Trump sur Twitter depuis juin 2015.

« Melania Trump promet de lutter contre le harcèlement, elle devrait commencer à la maison », écrit une autre.

Et beaucoup citent Alanis Morissette et s’amusent de l’ironie de l’affaire.

D’autres préfèrent un bon vieux GIF de Donald Trump se moquant d’un journaliste handicapé.

Enfin, de nombreuses internautes réagissent sur le harcèlement en citant les mots de Donald Trump « Grab them by the pussy ! »

Finalement, c’est peut-être mieux quand Melania Trump plagie Michelle Obama.