Le e-jihad, c’est pour le 11 novembre

INTERNET C’est ce qu’affirme un magazine israélien...

P. K.

— 

Et si Al-Qaida lançait une attaque électronique de grande ampleur le 11 novembre? C’est la thèse avancée par DEBKAfile, un magazine électronique israélien, spécialisé dans l’espionnage qui se paie par la même occasion un sérieux coup de pub.

D’après le site israélien, des cellules d’Al-Qaida ont annoncé lundi dernier le début du jihad électronique. Le 11 novembre, des sites occidentaux, israéliens, musulmans apostats et chiites pourraient être attaqués.

«Centaines de milliers de hackers musulmans»

DEBKAfile ne prend pas la peine de mesurer la fiabilité du renseignement, mais n’hésite pas à présenter un déroulé très précis des événements à venir. Le premier jours, les e-jihadistes se testeraient grandeur nature sur quinze sites cibles. Jour après jour, l’opération prendrait de l’ampleur, à mesure que des «centaines de milliers de hackers musulmans» rejoindraient le mouvement.

Selon l’entreprise de sécurité informatique Secure computing, l’attaque pourrait être lancé avec un logiciel, au nom très codé, electronic jihad 2.0 (le 1.0 ne devait pas être au point), un programme «enfantin» mais «qui pourrait marcher».

«Je n’écarte pas complètement l’hypothèse»

De toute évidence, l’information ne présente pas toutes les garanties de sérieux. «J’ai un peu de mal à croire qu’il y a des centaines de milliers de jihadistes online», sourit Kent E. Anderson, directeur de l’agence de sécurité «Network Risk Management» dans TechNewsWorld. «Je n’écarte pas complètement l’hypothèse. Mais, je dis que nous devrions regarder le sujet avec précaution.»