AnBot, un drôle de robot policier dévoilé par la Chine le 21 avril 2016.
AnBot, un drôle de robot policier dévoilé par la Chine le 21 avril 2016. — Capture d'écran / Dailymotion

SECURITE

La Chine dévoile AnBot, le premier robot «anti-terroriste et anti-émeute»

Il mesure 1,50 m pour un poids de 78 kg et file à une vitesse maximum de 18 km/h, c'est le pemier robot flic…

Un drôle de robot répondant au nom de AnBot a été dévoilé le 21 avril par l’université nationale chinoise de la Défense. Il s’agit du premier robot « anti-terroriste et anti-émeute » du continent chinois, croisement entre « R2D2 et un climatiseur mobile » ironise le  Huffington Post, qui rapporte l’information.

Le concentré de technologie mesure 1,50 m pour un poids de 78 kg et file à une vitesse maximum de 18 km/h. Mais quand il patrouille, Anbot se contente d’une vitesse de 1 km/h. Quant à son autonomie, elle est de huit heures.

Un outil électrique de contrôle des émeutes ?

L’engin dispose également de plusieurs capteurs « mimant le cerveau, les yeux et les oreilles de l’humain » précise le Huffington Post. Il est aussi muni d’un bouton que l’on peut actionner en cas de détresse pour appeler la police.

Au rayon curiosité, le robot peut enfin être dirigé à distance par des agents habilités à actionner « un outil électrique de contrôle des émeutes ». Mais aucun détail supplémentaire sur cette mystérieuse option n’a pour l’heure filtré.

>> A lire aussi : Quatre bonnes raisons d’avoir peur des robots