«Avant d’envoyer des ballons dans l’atmosphère, il faut une autorisation»

ESPACE Les ballons à hélium peuvent être dangereux pour les avions...

M.N

— 

Un lâcher doit respecter la loi...
Un lâcher doit respecter la loi... — DR

Mardi, nous présentions les clichés de l’atmosphère pris par des amateurs canadiens à l’aide d’un ballon à hélium équipé d’un simple appareil photo numérique. Des vues de la stratosphère, flashées à 35.000 mètres d’altitude, qui ont interpellé les internautes de 20minutes.fr. L’un d’entre eux, Michel, a soulevé un problème intéressant de législation. Selon lui, «il n'est pas sérieux d'inciter des jeunes à mener une activité sans les informer simultanément qu'il est nécessaire de se conformer à une législation». Envoyer un ballon empli d’hélium serait contraire à la loi et même dangereux? David Van Pevenacge, un autre internaute, nous éclaire.

Prévenir l’Aviation civile

Pour le responsable de l'association Planète Sciences, «on ne peut pas faire n’importe quoi». Le lancé de ballon atmosphérique est régi par une loi dit «aviation civile». Une législation qui interdit l’envoi sauvage de sonde. David Van Pevenacge : «Tout le monde n’est pas autorisé à en envoyer. Des organismes comme Météo France ou le Cnes (centre national d’étude spatial) le peuvent et avant chaque lâché ils doivent prévenir l’Aviation civile.» Pourquoi?

5 mètres par seconde

«Les ballons sont dangereux pour les avions et ces derniers doivent être prévenu. Les sondes sont équipées d’un réflecteur radar qui permettent aux avions de les repérer.» Ce n’est pas tout: le ballon doit être obligatoirement avoir un parachute pour éviter de dépasser les 5 mètres par seconde lors de sa descente. Explication de David Van Pevenacge: «En retombant au sol, le ballon à hélium ne doit pas blesser personne.»

Alors le ciel français est-il si fermé? Non, il vous reste à adhérer à une association autorisée à effectuer des lâchers de ballon. Vendredi, sous les auspices du Cnes, Planète Sciences organise un lâcher à Strasbourg une animation avec des jeunes âgés de 10 à 20 ans. Chaque année, cette association envoie environ 200 ballons en toute légalité.