L’iPhone français sans abonnement?

TELEPHONIE La France serait le seul pays au monde où le téléphone d’Apple...

M.N

— 

Certains utilisateurs de l'iPhone, le nouveau téléphnone portable multi-fonctions d'Apple, ont eu la désagréable surprise de recevoir un colis de 300 pages en guise de facture de téléphone, a-t-on appris mercredi.
Certains utilisateurs de l'iPhone, le nouveau téléphnone portable multi-fonctions d'Apple, ont eu la désagréable surprise de recevoir un colis de 300 pages en guise de facture de téléphone, a-t-on appris mercredi. — Gabriel Bouys AFP/Archives

On n’arrête pas l’exception française. Selon Zataz, site dédié aux informations concernant le piratage, en France, le téléphone tactile d’Apple pourrait être vendu sans contrat d'exclusivité. Ce qui veut dire qu’un acheteur peut très bien utiliser l’iPhone sans passer par un abonnement de l’opérateur Orange. L’opérateur, filiale de France Télécom, étant fortement pressenti pour obtenir la distribution et l’exploitation commerciale du joujou d’Apple.

La loi française

Le propriétaire d’une carte «SIM» autre que celle d’Orange pourra donc traîner ses doigts sur l’écran tactile de l’iPhone. Apple ne ferait que se plier à la loi française qui interdit les ventes liées et totalement verrouillées comme c’est le cas pour l’iPhone aux Etats-Unis. Outre-Atlantique, AT&T est le seul à pouvoir distribuer et exploiter le téléphone portable.

Apple prend 10%

Si l’iPhone version française risque d’être plus libre que son homologue américain, en revanche, on ne sait rien sur le prix et la date de son arrivée sur le vieux continent. Orange refuse de répondre aux questions et reste toujours aussi silencieux à propos des dates de commercialisations. Alors, les rumeurs sur la Net abondent: «Orange devrait lancer le produit à l’occasion ou juste après l’Apple Expo», un événement qui se tient à Paris du 25 au 29 septembre. Et d’après le Financial Times Deutschland, l’édition du FT outre-Rhin, les opérateurs téléphoniques exploitant l’iPhone devront reverser 10% des revenus générés à Apple.