VIDEO. La réalité augmentée de Magic Leap se dévoile tout doucement

TECHNOLOGIE La start-up qui défie Microsoft continue de faire du teasing...

Philippe Berry

— 

Capture d'une vidéo de la réalité augmentée de Magic Leap.
Capture d'une vidéo de la réalité augmentée de Magic Leap. — MAGIC LEAP

Jusqu’à présent, on avait surtout vu des simulations. Mais mardi, lors d’une conférence organisée par le Wall Street Journal, la mystérieuse start-up Magic Leap a dévoilé les premières véritables images de sa réalité augmentée, qui va venir concurrencer HoloLens de Microsoft.

https ://

Dans la vidéo, filmée depuis le point de vue de l’utilisateur, on voit un petit robot qui semble sorti de l’imagination de Walt Disney. Ensuite, une animation du système solaire flotte et projette une ombre sur le bureau. Voici quelques enseignements :

  • Le champ de vision semble plus large qu’avec la technologie de Microsoft (Magic Leap précise qu’il n’a pas triché en recomposant une image plus large)
  • La salle est plutôt sombre, on ne sait donc pas si les effets seront aussi convaincants en extérieur.
  • Le fondateur, Rony Abovitz, précise que le système sera « un ordinateur intégré » (comme HoloLens), et qu’il n’y aura donc pas besoin de câble branché à un PC.
  • Le détail le plus prometteur : le robot, en périphérie de la vision, est d’abord flou avant de devenir net, dans un effet de mise au point simulée très compliqué à réaliser.

Des « millions d’exemplaires » en préparation

C’est peu, mais cette mise en bouche donne envie d’en voir davantage et commence à justifier pour Google, et d’autres, ont investi 500 millions de dollars dans la startup. Selon Abovitz, la technologie recréée un « champ lumineux » et le cerveau perçoit les images superposées à la réalité « de façon naturelle ». Il décrit l’expérience comme « moitié Matrix, moitié Harry Potter » et prédit des applications dans le monde du divertissement, de l’éducation et de l’entreprise.

Magic Leap n’a pas encore annoncé de date officielle mais fabrique actuellement « des millions d’exemplaires » de son appareil. « On ne dit pas qu’on est prêts à les expédier mais on n’est pas loin », a conclu le dirigeant.