Festival Son & Image: C’est quoi ce DAC?

DECRYPTAGE Pour offrir une qualité hi-fi à un fichier musical téléchargé ou streamé depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur, une solution : le DAC ! A découvrir au Festival Son & Image qui se tient ce week-end à Paris…

Christophe Séfrin

— 

MyDAC de Micromega, permet de convertir la musique numérique d'un ordinateur ou d'un baladeur pour une écoute hi-fi sur une chaîne hi-hi ou avec un casque audio Hi-Rés.
MyDAC de Micromega, permet de convertir la musique numérique d'un ordinateur ou d'un baladeur pour une écoute hi-fi sur une chaîne hi-hi ou avec un casque audio Hi-Rés. — MICROMEGA

D’acc-o-DAC ? DAC : les marques d’audio n’ont plus que ce mot à la bouche, oubliant un peu que le (très) grand public n’y entend pas grand-chose en matière de hi-fi. Alors, qu’on se le dise, le DAC (pour Digital Audio Converter), c’est le nouveau maillon fort entre la musique numérique et les haut-parleurs de nos casques ou enceintes. C’est même « la révolution de ces dernières années », selon Didier Hamdi, dirigeant de Micromega qui, justement, fabrique (en France) et vend des DAC. Et qui explique : « La musique téléchargée ou streamée que l’on écoute est numérique. Par définition, une chaîne hi-fi est analogique. Pour lire un fichier numérique sur un amplificateur et l’écouter en qualité hi-fi, il faut le convertir ». Facile ?

Festival Image & Son : « Le public a compris qu’il pouvait se départir de la malbouffe audio »

Pour le salon ou la balade

Didier Hamdi poursuit : « Ainsi, lorsque l’on y branche un ordinateur ou un iPod avec une prise jack, le son reste numérique. Afin de profiter de fichiers en qualité non compressée (aux formats FLAC, AIFF…) en 24bits ou 16bits, il faut les transformer et relier le lecteur à l’ampli en USB, par câble coaxial ou optique ». On connectera donc son lecteur sur le DAC qui sera ensuite branché sur l’ampli. CQFD. Les fous de musique l’ont semble-t-il bien compris, Micromega ayant vendu en quelques années près de 30.000 exemplaires de MyDAC, son convertisseur vedette (299 euros). Mais la firme n’est pas la seule. Les marques NAD, NuForce, Cambridge, Onkyo… ont toutes intégré le DAC à leur catalogue… voire directement au coeur de leurs amplificateurs. Et il existe aussi des DAC portables, à promener avec son baladeur. Budget : le 50 à 1.900 euros ! Intégrant leur propre convertisseur, des baladeurs audiophiles (Sony, Astell & Kern, Cowon…) font aussi très bien le job.