Le carnet de voyage de Hitchbot, robot auto-stoppeur détruit à Philadelphie

ROAD-TRIP Ce robot doué de parole avait débuté son voyage vers la Californie le 17 juillet dernier…

N.Bg.

— 

Le robot Hitchbot à Salem le 16 juillet 2015.
Le robot Hitchbot à Salem le 16 juillet 2015. — Stephan Savoia/AP/SIPA

Il voulait découvrir si les robots pouvaient faire confiance aux humains, il a eu sa réponse. Hitchbot, un robot auto-stoppeur placé à Boston par ses créateurs canadiens qui devait rejoindre la Californie uniquement grâce à la bonne volonté du public, a été retrouvé démembré par des vandales à Philadelphie, après moins de 500 kilomètres de voyage.

« Oh, mon corps a été endommagé », a confié le robot sur son site, alors qu’il n’avait même pas fait deux semaines de road-trip. « J’imagine que, parfois, de mauvaises choses arrivent aux gentils robots ! Mon voyage doit prendre fin pour le moment mais mon amour pour les humains ne s’éteindra jamais », a-t-il poursuivi, pas rancunier.

Pour saluer sa mémoire, 20 Minutes a décidé d’écrire un petit carnet de voyage, en dix étapes, consacré au road-trip du robot. Emotion garantie.

Le road-trip de Hitchbot | Create infographics