Attendez l'automne avant de passer à Windows 10

TECHNOLOGIE Disponible depuis mercredi, l'OS de Microsoft souffre encore de bugs et de fonctionnalités manquantes...

Philippe Berry
— 
Le bureau de Windows 10.
Le bureau de Windows 10. — 20 MINUTES

Avec Windows 10, Microsoft a beaucoup à se faire pardonner. Sur PC, le pari est plutôt réussi, avec une interface familière (Hello, menu démarrer) complétée par quelques touches modernes comme l’assistant Cortana. Mais si la mise à jour est gratuite pour les utilisateurs de Windows 7 et 8, mieux vaut patienter quelques semaines afin de ne pas essuyer les plâtres.

Il y a encore des bugs

Certes, la longue période de test via le programme « Insider preview » a permis de défricher le terrain mais il y a encore quelques bosses sur la route. Avec ses mises à jour automatiques forcées, Windows 10 a créé des conflits avec des drivers Nvidia, notamment dans les configurations en multi-écrans. L’entreprise a rapidement dégainé un outil pour bloquer certaines installations mais certains internautes ont toujours des problèmes. D’autres ont encore des soucis du côté du wifi, du Bluetooth, du son ou encore de l’app store.

Il manque des fonctionnalités

Avec le navigateur Edge, Microsoft a fait table rase du passé (RIP, Internet Explorer). Mais pour l’instant, il manque encore les extensions qui doivent débarquer à l’automne, ce qui est problématique quand on utilise un gestionnaire de mots de passe (sinon, il y a toujours Chrome et Firefox).

Aux abonnés absents, on note encore la lecture des DVD vidéo (RIP, Media Player) qui oblige à installer un programme alternatif comme VLC. Pour les tablettes, si les apps natives comme Mail sont globalement plus fonctionnelles que sur Windows 8, elles sont encore peu nombreuses. Cela pourrait changer dans les prochains mois avec le portage facilité des applis Android et iOS promis par Microsoft. L’entreprise sait bien que Windows 10 n’est pas complètement prêt. C’est sans doute pour cela qu’elle a choisi un lancement par vagues successives. Mais pour ceux qui veulent couper la file, c’est possible par une bidouille. A vos risques et périls.