Un drone pour chasser les pilotes de drones «malveillants»

DEFENSE Le groupe de robotique ECA propose de filmer les pilotes «en situation de flagrant délit»...

20 Minutes avec agences

— 

Démonstration d'un vol de drone à Paris le 9 février 2015.
Démonstration d'un vol de drone à Paris le 9 février 2015. — Francois Mori/AP/SIPA

La firme française de robotique ECA (Groupe Gorgé) a annoncé, ce lundi, avoir développé une technologie permettant de localiser rapidement le pilote d'un drone «malveillant», de s'en approcher et de l'identifier grâce à une caméra, «en situation de flagrant délit».

«La lutte contre les survols intempestifs de sites sensibles par les drones est devenue un enjeu national», explique le groupe dans son communiqué. Et, effectivement, les récents survols illicites de centrales nucléaires ou de la ville de Paris par ces engins dirigés à distance ont notamment déclenché la recherche de solutions de riposte.

«Plus de possibilité de disparaître»

Les réponses proposées jusqu'à présent incluaient la possibilité de neutraliser en vol les drones, souligne ECA. Mais le système développé par l'entreprise, prévu pour être incorporé sur son drone IT180, «ne laisse plus aux pilotes malveillants la possibilité de disparaître».

«Après la détection du drone contrevenant par des moyens fixes au sol, la stratégie consiste à faire intervenir le drone IT180 qui, dans un premier temps, localise le pilote grâce à sa technologie embarquée puis, dans un second temps, s'en approche pour procéder à son identification par ses caméras», explique le groupe.

>> A lire: Une dizaine de vols de drones signalés à Paris 

Cela «permet aux forces de l'ordre de les approcher en toute discrétion et de les appréhender en situation de flagrant délit tout en collectant l'ensemble des preuves nécessaires en vue de poursuites judiciaires ultérieures», ajoute ECA.