Réécrire l’histoire des réacteurs nucléaires

— 

Alors que le face-à-face télévisé entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy battait son plein, le 2 mai au soir, l’encyclopédie en ligne Wikipédia était prise d’assaut par des cyber-militants. Notamment l’entrée sur le mot «EPR», le réacteur pressurisé européen, qui fit débat entre les deux candidats à l’élection présidentielle. Nicolas Sarkozy parlait de réacteurs de quatrième génération tandis que Ségolène Royal rétorquait qu’ils étaient de la troisième génération.

Pendant ce temps, en ligne, une cinquantaine de modifications ont eu lieu entre mercredi soir et jeudi midi sur l’article de Wikipédia consacré aux EPR et cette question de génération, donnant d’un clic raison à la candidate socialiste, donnant d’un autre raison au candidat UMP.

La bonne réponse était réacteur de la troisième génération, mais certains partisans de Nicolas Sarkozy avaient décidé de réécrire l’histoire en changeant le chiffre 3 en 4. Les pro-Ségolène Royal tâchèrent de rectifier le tir en corrigeant à leur tour. La preuve: la liste des rectificatifs opérés en quelques heures.

Désormais, le calme est revenu: les modérateurs de Wikipédia sont intervenus et l’article sur les EPR figure désormais parmi les contenus semi-protégés (seuls les internautes inscrits depuis plus de quatre jours peuvent le modifier).