Yoga Tablet 2 Pro: Verdict sur l'ardoise magique de Lenovo

INNOVATION Première du genre, la Yoga Tablet 2 Pro de Lenovo intègre un pico-projecteur dans sa base. Une idée intéressante que nous avons confrontée à l’épreuve d’un test…

Christophe Séfrin

— 

La tablette peut projeter des images jusqu'à 50 pouces de diagonale.
La tablette peut projeter des images jusqu'à 50 pouces de diagonale. — LENOVO

. Avec sa Yoga Tablet 2 Pro, Lenovo lance une tablette insolite.

. Résolument multimédia, celle-ci intègre un pico-projecteur.

. Les images projetées peuvent atteindre 50 pouces de diagonale.

C’est bien connu: smartphones et tablettes font à peu près tout. Vendue 459 euros, la Lenovo Yoga Tablet 2 Pro en fait, elle, un peu plus que les autres ardoises: unique en son genre, elle incorpore un pico projecteur. Pas bête. L’idée du minuscule projecteur intégré n’est cependant pas nouvelle: on l’a rencontrée chez Nikon dès 2010 sur un appareil photo compact numérique (S1000pj), puis chez Sony dès 2011 sur certains caméscopes (HDR-PJ10 et suivants).

Dans toutes les positions

Mais si la Yoga Tablet Pro 2 peut filmer en Full HD et prendre des photos avec son capteur de 8 mégapixels, le propos n’est pas tant de projeter ensuite ses propres images, mais plutôt d’utiliser l’ardoise sous Android comme projecteur de cinéma d’appoint, avec des films ou des vidéos puisées sur le Net. Le projecteur est intégré dans la charnière de la tablette au large écran de 13,3 pouces (2560 x 1440). Faisant office de pied pivotant, elle permet de placer la tablette, qui n’est pas «Yoga» par hasard, dans toutes les positions, même de la suspendre dans une cuisine, par exemple. Pour la projection, il suffit de la poser à plat, face à un mur blanc, et d’activer le petit bouton sur le côté. Le son proposé est assuré par un système incorporé de 8 watts.

Jusqu’à 50 pouces dans le noir

Pas d’emballement: pour obtenir une image qui ait un peu d’allure, il faut impérativement faire le noir complet dans la pièce où l’on s’est installé. Pas question de projeter des images en plein jour, la déception serait immédiate. Assurément, le picoprojecteur manque de luminosité (35 nits). On peut ajuster la netteté avec un petit bouton sur la béquille et obtenir une image correcte, jusqu’à 50 pouces (en 480p), en se reculant du mur jusqu’à 2 mètres. Pas de quoi transformer son salon en salle de home cinéma, plutôt se faire une toile à la campagne ou laisser les enfants faire leur petit cinoche dans leur chambre. Le Pathé Baby de nos grands-parents et le Minicinex de nos parents sont réinventés… Ici, tranquillité assurée pendant 3 heures environ grâce à une batterie de 9600 mAh. Bémol: l’ampoule, donnée pour 20 000 heures d’utilisation, n’est pas remplaçable. Obsolescence programmée?