Paiement mobile: Samsung s'offre LoopPay concurrencer Apple

ECONOMIE Le groupe sud-coréen vient de racheter LoopPay, un système de paiement par mobile...

20 Minutes avec agences

— 

Le logo du groupe Samsung Electronics à son "showroom" de Séoul, le 29 janvier 2015
Le logo du groupe Samsung Electronics à son "showroom" de Séoul, le 29 janvier 2015 — JUNG YEON-JE AFP

Samsung vient de faire l'acquisition de la startup spécialisée américaine LoopPay. Alors que l'institut eMarketer estime que 27,5 milliards de paiements mobile, réalisés avec un smartphone pourraient être effectués en 2016 aux Etats-Unis, le groupe sud-coréen se positionne sur le secteur en bénéficiant d'un accès exclusif à la technologie de LoopPay.

Dans un communiqué commun, Samsung et LoopPay mettent en avant le point fort du système de paiement mobile, qui peut potentiellement fonctionner avec environ «90% des terminaux de paiement existant dans les points de vente» aux Etats-Unis et ce, «sans investissement des commerçants dans de nouveaux équipements».

Apple dans le collimateur

La start-up, concurrente du service Apple Pay (qui utilisé la technologie NFC, peu développée aux Etats-Unis), se targue d'être plus performante que son rival, accepté, lui, dans moins de 5 % des commerces américains. Affichant ainsi, d'emblée, son ambition de renvoyer Apple Pay aux vestiaires.

Fondée en 2012, LoopPay, société de Boston, avait déjà une relation commerciale avec Samsung. Mais Will Graylin et George Wallner, ses fondateurs, ont précisé qu'elle deviendra une filiale de Samsung Electronics America. A l'heure actuelle, les modalités financières de la transaction n'ont été pas communiquées.