Google s’attaque à la pub télé

PB

— 

Le géant mondial de l'internet, l'américain Google, ambitionne d'être une compagnie pesant "100 milliards de dollars", a déclaré jeudi son PDG Eric Schmidt, lors d'un rendez-vous annuel avec la communauté financière.
Le géant mondial de l'internet, l'américain Google, ambitionne d'être une compagnie pesant "100 milliards de dollars", a déclaré jeudi son PDG Eric Schmidt, lors d'un rendez-vous annuel avec la communauté financière. — David Paul Morris AFP/Getty Images/Archives

Après l’Internet, la presse, la radio et le jeu vidéo, Google s’attaque à la publicité télé. Le groupe a dévoilé lundi un accord avec l’opérateur de télévision par satellite EchoStar Communications, qui regroupe 125 chaînes pour 13,1 millions d’abonnés.

Dès le mois de mai, Google compte employer avec la même approche qui a fait son succès sur le web: les annonces ciblées. Grâce aux données fournies par les décodeurs satellites, les annonceurs pourront choisir de diffuser leurs spots en fonction des groupes démographiques, des régions géographiques et des programmes diffusés. Le tout avec un système automatisé d’enchères, que Google a déjà testé avec les 23.000 abonnés du modeste opérateur Astound Broadband.

Un marché de 50 milliards d’euros

D’après des analystes cités par Reuters, l’initiative de Google ne va pas bouleverser le marché publicitaire. Pour l’instant. La firme de Moutain View n’a en effet pas encore réussi à séduire les opérateurs du câble, bien plus puissants aux Etats-Unis que ceux du satellite.

L’appétit de Google s’explique facilement. A la télévision, le gâteau publicitaire est estimé à 70 milliards de dollars (50 milliards d’euros), rien qu’aux Etats-Unis. C’est sept fois plus que le chiffre d’affaires 2006 de Google, qui provient quasi exclusivement de la publicité sur l’Internet.