Facebook lance une nouvelle application mobile, Facebook Groups

HIGH-TECH L’app, disponible dès ce mardi soir sur smartphones iOs et Android, sert à discuter avec plusieurs de ses contacts regroupés par centre d’intérêts ou liens spécifiques (famille, collègues)…

Anaëlle Grondin

— 

L'application smartphone Facebook Groups.
L'application smartphone Facebook Groups. — Facebook

Après Messenger, Facebook lance une nouvelle application mobile pour discuter en ligne: Groups. Cette dernière -qui semble faire légèrement doublon avec la première- permet d’échanger «plus rapidement et plus facilement» avec des groupes d’individus précis comme sa famille, ses collègues, ses meilleurs amis, des gens avec qui vous partagez une passion, indique le réseau social ce mardi.

Historique des discussions

En ouvrant l’application Facebook Groups sur un smartphone Apple ou Android, vous aurez la possibilité de créer les groupes avec lesquels vous avez envie d’échanger. Vous pourrez ensuite partager avec chacun d’entre eux des messages, photos et documents. Chaque groupe peut être «public», «fermé» ou «secret». Lorsqu’il est public, n’importe qui peut le rejoindre. Lorsqu’il est fermé, il faut envoyer une demande à un membre pour pouvoir le rejoindre. Et lorsqu’il est secret, personne ne peut le trouver sur la plateforme. Il est possible de chercher les groupes existants sur l’application dans la partie «découvrir» (les groupes secrets n’y figureront pas).

Les arguments de Facebook pour vous inciter à télécharger cette application (alors que vous avez déjà été forcés de télécharger Messenger cet été)? Les échanges ne seront pas perdus dans le fil d’actualité ou dans les messages privés  sur le réseau social: ils auront un historique. Et chaque groupe peut avoir un degré de confidentialité différent. Enfin, Messenger n’est pas adapté à la discussion à plusieurs pour Facebook, qui a dû s’adapter à plusieurs reprises (au départ il n’avait pas non plus été créé comme service de chat).

Stratégie multi-apps

Instagram, Messenger, WhatsApp et désormais Groups. Comme d’autres grands groupes du Web, le réseau social aux 1,35 milliard d’utilisateurs multiplie ainsi les applications mobiles. Alors que de plus en plus d’utilisateurs accèdent à Facebook via leur smartphone, Facebook doit proposer ses services sur mobile en répondant à deux exigences: l’efficacité et la rapidité.

L’utilisateur doit avoir un accès direct à ce qu’il cherche. Par la même occasion, Facebook gagne encore plus d’espace sur vos écrans. Enfin, en morcelant ses services sur mobile, le réseau social a une occasion supplémentaire de séduire des utilisateurs qui n’ont pas encore de compte Facebook. L’inscription au réseau social est une condition sine qua non pour pouvoir utiliser Messenger et Groups.