Réseaux mobiles: Free le plus faible pour la 3G, Orange en tête pour la 4G

TELEPHONIE L’étude de l'association UFC-Que Choisir dénonce aussi «une 4G à deux vitesses», liée à la taille des villes...

20 Minutes avec AFP
— 
Le logo de l'opérateur Free sur la façade du siège de sa maison-mère Iliad, à Paris
Le logo de l'opérateur Free sur la façade du siège de sa maison-mère Iliad, à Paris — Eric Piermont AFP

L'association UFC-Que Choisir pointe «des différences de qualité particulièrement marquées» entre les services mobiles 3G des opérateurs télécoms français, avec Free (Iliad) au pied du podium, et dénonce «une 4G à deux vitesses», dans sa dernière étude publiée mardi.

Sur la 3G, Orange tire son épingle du jeu avec un taux de qualité de 87,6%, selon l'étude publiée par l'association de défense du consommateur qui se base sur plus de 10.000 données récoltées. Bouygues Telecom décroche un taux de qualité de 83,3% et SFR 76,4% «avec des signes de faiblesses particulièrement marqués», tandis que Free (65%) «offre la qualité de service la plus faible», selon l'UFC.

Le service de Free passant par l'itinérance d'Orange pose problème

Pour l'association, c'est le service de Free passant par l'itinérance d'Orange qui pose problème. Déjà dénoncée dans ses précédentes études «cette anomalie apparaît désormais comme totalement structurelle», souligne l'UFC Que Choisir qui avait saisi la justice en janvier 2013 pour faire la lumière sur son origine. Ainsi un abonné voulant regarder une vidéo en streaming aura 6 fois moins de chance d'avoir un visionnage de bonne qualité via l'itinérance que s'il passait par le réseau propre de l'opérateur.

La qualité de la 4G est aussi corrélée à la taille des villes

Pour la 4G, Orange est toujours en tête avec un taux de qualité de 90,2%, devant Bouygues Telecom (84,6%), Free Mobile (78,9%) et SFR (72,1%). Mais la qualité de la 4G est aussi corrélée à la taille des villes ce qui aboutit à une «4G à deux vitesses», observe l'UFC. Si le débit médian est de 35,1 mégabits par seconde à Paris, il tombe à 28,3 Mbit/s à Bordeaux et chute à 12,1 Mbits/s à Aix-en-Provence.