VIDEO. Fire Phone: Le smartphone d'Amazon passé au scanner

HIGH-TECH L'application Firefly devrait permettre de scanner toutes sortes d’objets du quotidien...

M.C.

— 

Le patron d'Amazon, Jeff Bezos, a présenté le Fire phone, le 18 juin 2014.
Le patron d'Amazon, Jeff Bezos, a présenté le Fire phone, le 18 juin 2014. — T.WARREN/AP/SIPA

Le Fire Phone d’Amazon, présenté mercredi par le patron de l’entreprise américaine, n’offre à première vue rien de révolutionnaire, hormis son interface 3D, qui devra prouver qu’elle peut être plus qu’un gadget. Mais une autre application pourrait le rendre beaucoup plus spécial (et rentable pour son fabricant): son application Firefly.

Cette app, activée par un bouton dédié sur l’appareil, devrait permettre de scanner toutes sortes d’objets du quotidien: un livre, un DVD, un paquet de couches… et d’orienter l’utilisateur directement sur la page d’achat de ces articles… sur le site d’Amazon bien sûr.

Œuvres d’art, numéros de téléphone et noms de rues

Firefly irait même plus loin en permettant grâce aux caméras et aux micros de l’appareil de scanner des morceaux de musique, et des scènes de film, pas seulement pour les acheter mais aussi pour consulter des informations sur les acteurs. Scanner une œuvre d’art permettrait aussi d’accéder à la page Wikipedia dédiée.

Pour gagner du temps, Firefly permettrait également de scanner un numéro de téléphone ou le nom d’une rue, pour ne pas avoir à les saisir manuellement. D’après Jeff Bezos, le système, qui s’alimente dans l’immense base de données de produits d’Amazon, est déjà capable de reconnaître 100 millions d’éléments. Un kit de développement permettra aux développeurs d’applications d’utiliser les technologies de reconnaissance de l’appareil. L’application Myfitnesspal permettra, par exemple, de scanner un produit alimentaire pour obtenir des informations nutritionnelles.

Amazon aimerait sans doute pouvoir scanner son propre téléphone pour prédire s’il séduira les utilisateurs. Début de réponse le 25 juillet avec sa mise sur le marché, seulement aux Etats-Unis dans un premier temps.