Une sucette digitale, une affiche qui fait chanter les épices… 3 innovations pleines de goût

TENDANCE La technologie démultiplie les expériences culinaires. La preuve en trois innovations dénichées par les éclaireurs de Soon Soon Soon...

A. K., innovations détectées sur Soon Soon Soon
— 
La sucette digitale de l'université de Singapour
La sucette digitale de l'université de Singapour — Nimesha Ranasinghe/REX/REX/SIPA

Tirez la langue et… laisser la technologie agir. Les éclaireurs de Soon Soon Soon ont repérés des innovations pour démultiplier les saveurs ou de découvrir le goût des aliments autrement que par le palais.

Le chant du cumin

Les parfums, les couleurs et les sons se répondent… Au moins depuis la poésie du XIXe siècle. Pas étonnant dans ce cas, que l’on puisse désormais écouter son parfum.

Pour Novalia et l’agence Grey London, l'illustrateur conceptuel Billie Jean a créé une affiche interactive assez particulière pour la marque d’épices Schwartz. Baptisé Feel Flavour, ce poster tactile psychédélique traduit 16 couleurs, chacune figurant une épice différente en une note musicale. Le secret ? Une encre conductrice reliée à un circuit électronique. Sous la caresse, et grâce à une connexion bluetooth à une application smartphone les goûts et les odeurs révèlent ainsi toute leur musicalité. Au jeu des  correspondances des sens, sachez ainsi que le cumin se traduit par un mi bémol, le fenouil joue en fa mineur et le chili la bémol majeur.

Multiplier les saveurs avec sa fourchette

Vos plats manquent de goût ? Avant d’accuser vos talents culinaires, respirez un grand coup.  Peut être que vos papilles ne perçoivent pas toute la subtilité des saveurs, comme le fait votre nez. L'Aromafork propose de rajouter à votre assiette des arômes prêts à affoler les narines. Ces arômes sont libérés par la fourchette elle-même (21 sont déjà disponibles) et promettent de multiplier par deux les saveurs que votre cerveau pourra analyser.

La sucette digitale

Même le goût passe au digital. L’Université de Singapour a conçu Digital Lollipop. En lieu d’une sucrerie, au bout du bâtonnet de cette sucette d’un nouveau genre se trouve une électrode qui, placée sur la langue, est capable de recréer les quatre sensations élémentaires à la base du goût: sucré, salé, amère et acide. A terme, le professeur Nimesha Ranasinghe espère multiplier les goûts et leur rajouter une odeur et une texture, pour arriver à mystifier le cerveau et créer l’illusion parfaite d’un aliment connu.