Apple sera dépassé par Google et Facebook d'ici 2020, selon l'investisseur Fred Wilson

HIGH-TECH Cette figure de la Silicon Valley estime que l'entreprise, trop concentrée sur le hardware, est sur le déclin...

P.B.

— 

Les logos d'Android, de Facebook et d'Apple.
Les logos d'Android, de Facebook et d'Apple. — PHOTOMONTAGE 20 MINUTES

Fred Wilson est un homme qui a du nez. A la tête du fonds Union Square Ventures, il a notamment investi très tôt dans Twitter, Tumblr, Zynga et Kickstarter. A la conférence TechCrunch Disrupt, lundi, il a livré ses prévisions à cinq ans. La principale: il voit Apple sortir du top 3 des plus grosses capitalisations boursières technologiques américaines d'ici 2020.

Le top 3 sera constitué, selon lui, de Google, Facebook et d'une entreprise dont on n'a pas encore entendu parler et qui émergera. Il estime qu'Apple est «trop ancrée dans le hardware» et pas assez «dans le cloud et les données». Wilson explique que le hardware devient une «commodité», un produit de consommation courante aux marges minimes. Il voit Twitter en «6e, 7e ou 8e position» mais «sans doute pas» dans le top 3.

 

L'iPhone sous pression

 

L'iPhone représente 60% du chiffre d'affaires d'Apple. Et dans un marché du smartphone qui continue de croître, l'entreprise a vu ses parts reculer de 17 à 15% sur un an, sous la pression des modèles Android low-cost venus de Chine, selon les estimations de Strategy Analytics.

 

Depuis la mort de Steve Jobs, Apple n'a pas sorti de nouveau produit. Selon les observateurs, le prochain devrait être une montre d'ici la fin de l'année, avant, peut-être, un téléviseur. Encore du hardware, note Wilson. Sur le long terme, il préfère l'approche de Google qui «collecte des données pour proposer des services intelligents gratuits». Il reconnaît que Google a le potentiel pour devenir «aussi puissant que la NSA» mais estime que ce n'est pas dans l’intérêt de l'entreprise de devenir «maléfique» car cela endommagerait sa réputation et son activité.

 

Aux Etats-Unis, Apple reste pour l'instant le n°1 en Bourse, avec une capitalisation d'environ 500 milliards de dollars. Les suivants: Google (350 milliards), Microsoft (325 milliards), IBM (200 milliards), Facebook (150 milliards), Amazon (140 milliards), Intel (120 milliards) et eBay (65 milliards). Twitter, Tesla et Netflix sont loin derrière, à 20-25 milliards.