Windows Vista, le multimédia pour PC grands et costauds

Marc Mitrani

— 

Enfin. Après cinq années de développement et quelques retards, Vista arrive ! Le logiciel sera-t-il à la hauteur du grand spectacle du lancement mondial ? A Paris, l’arche de la Défense sera illuminée ce soir pour l’occasion. A en croire Microsoft, Vista est conçu pour m’accompagner dans tous les instants de ma vie numérique… et je suis impatient de le vérifier. Mais pour cela, il faut l’installer. Ma première victime sera un Notebook XPS M1710 de Dell, déjà pourvu de Windows XP et d’une flopée de logiciels. Avec son processeur dernier cri, ses 4 Go de mémoire vive et sa carte graphique ultraperformante, Vista devrait s’y sentir à l’aise. Evidemment, l’installation est possible sur une machine moins puissante. Microsoft recommande un processeur de 1GHz ou plus, 1Go de mémoire vive, une carte graphique compatible DirectX9 et un lecteur de DVD. Sinon, certaines fonctionnalités (comme les effets graphiques de l’interface utilisateur ou les logiciels multimédias) ne seront pas disponibles.


Avant l’installation Je fais une sauvegarde de mes données (on n’est jamais trop prudent). Un tour dans la section «support» du site Web de Dell pour télécharger une mise à jour du Bios (Basic Input Output System, logiciel interne au PC qui gère les périphériques) que je m’empresse d’installer. J’insère ensuite le disque de Vista. Un assistant analyse ma machine et me déclare, péremptoire, que Vista ne peut pas s’installer. Pourquoi ? Parce que mon antivirus et le logiciel de gravure Nero ne sont pas compatibles. Je dois les désinstaller, puis recommencer. Cette fois-ci, l’installation démarre et se déroule automatiquement en 45 minutes.

Premier contact un peu déroutant : tout change… sans vraiment changer. Côté interface, Vista est une réussite: jolis effets de transparence, icônes dynamiques à tous les étages et navigation simplifiée. Petit à petit, je me rends compte que Vista est truffé de bonnes idées. J’apprécie notamment la fonction de recherche rapide qui me permet de retrouver en un clin d’oeil n’importe quel fichier. Plus fort encore, les dossiers virtuels regroupent dynamiquement des fichiers disséminés sur le disque dur. Plus besoin, par exemple, de passer des heures à rechercher les photos faites entre juillet et août 2005 : on crée un dossier virtuel et Vista s’occupe du reste. Dommage que cette fonction ne soit pas accessible plus simplement : j’ai dû me plonger dans l’aide en ligne (au demeurant fort bien faite).

Et la sécurité ? Windows XP était réputé peu fiable. C’est sûrement pour cela que Vista est «blindé» par un centre de sécurité contrôlant la moindre manoeuvre et bloquant toute opération suspecte jusqu’à ce que je l’approuve… Efficace mais lassant. Mail, le successeur d’Outlook Express, intègre un filtre antispam, Internet Explorer 7 sait repérer les sites douteux et Windows Defender protège Vista des spywares. Seul manque à l’appel un antivirus (sûrement pour éviter un énième procès pour abus de position dominante) que j’installe sans rencontrer le moindre problème.

Côté multimédia, c’est le nirvana Media Center, maintenant livré avec Vista, devient enfin utilisable. J’apprécie la « galerie photo », simple et efficace pour consulter des clichés ou effectuer quelques retouches de base, Movie Maker HD pour le montage de quelques clips vidéo. Enfin,Création de DVD permet de produire des DVD contenant des diaporamas ou des compilations vidéo. En trois semaines d’utilisation, pas de gros problème de compatibilité avec les applications conçues pour XP. Le simplissime Mac OS X d’Apple a désormais un sérieux concurrent. Marc Mitrani
Note finale : 8/10 :
Le + : Vista représente une véritable avancée pour les utilisateurs de Windows. La nouvelle interface utilisateur simplifie la vie et facilite grandement l’utilisation quotidienne du PC.
Le - : Pour tirer partie de Vista, il faut impérativement posséder une machine récente... et un budget conséquent, le prix de vente étant vraiment élevé.