Last.Fm renonce à l'abonnement pour écouter de la musique en streaming

WEB Le site communautaire est dépassé par la concurrence de Spotify et de Deezer…

Joel Metreau

— 

Capture d'écran du site Last.FM.
Capture d'écran du site Last.FM. — DR

La fin d’une époque pour cette start-up créée en 2002. Le site communautaire Last. Fm a annoncé mercredi «des changements significatifs» dans son système d’abonnement. A partir du 28 avril, l’abonnement pour écouter de la musique en streaming ne sera plus disponible.

«En dix ans, notre objectif a toujours été de permettre aux gens à travers le monde de découvrir de la nouvelle musique avec un minimum de limites et de restrictions», explique le site dans une note. Mais faute à un environnement concurrentiel, comme Deezer et Spotify, Last. Fm a été obligé de prendre des «décisions difficiles» sur les services proposés. Last. Fm est une société britannique qui avait été rachetée par CBS pour 280 millions de dollars en 2007.

Aussi, Last.Fm a l’intention de se concentrer sur ce qu’il estime faire le mieux: «Le scrobbling, la découverte de musique et les recommandations». Le «scrobbling» consiste à identifier chaque morceau écouté par un auditeur, via une application. Et à créer sur son profil une liste de toutes les chansons, albums et artistes écoutés. Un régal pour les amateurs de statistiques et pour ceux qui veulent trouver des amis ayant les mêmes affinités musicales qu’eux.