Microsoft: exit SkyDrive, hello OneDrive!

INTERNET Contraint de rebaptiser son service de stockage en ligne, Microsoft abandonne le nom de SkyDrive au profit de OneDrive et propose désormais de nouveaux services…

Christophe Séfrin
— 
OneDrive ne change ni d'aspect ni d'ergonomie par rapport à SkyDrive mais s'étoffe de nouvelles fonctions.
OneDrive ne change ni d'aspect ni d'ergonomie par rapport à SkyDrive mais s'étoffe de nouvelles fonctions. — DR

A peine bouclé ses Tech Days qui se sont déroulés la semaine dernière à Paris, et voila Microsoft continuant à occuper le terrain médiatique avec l’annonce de la refonte de SkyDrive. Ainsi, le service d’hébergement «cloud» de Microsoft est-il rebaptisé OneDrive. Selon ses évolutions, la firme est habituée à changer les noms de ses services. On se souvient de MSN se transformant en Windows Live… Mais cette fois, le changement d’appellation est simplement le fruit de batailles juridiques avec le groupe britannique British Sky Broadcasting, dépositaire de la marque «Sky» et de ses dérivés…

Des Go en KDO

Fondamentalement, le concept de OneDrive ne change pas. Les utilisateurs habitués à SkyDrive n’y verront que du feu, l’ergonomie de la plateforme «dans le nuage» restant identique. OneDrive va cependant faire du neuf avec du vieux en ajoutant de nouveaux services à ceux déjà proposés.

Parmi eux, Microsoft permet aux utilisateurs de OneDrive d’étendre gratuitement leur espace de stockage initial de 7 Go gratuits en invitant leurs amis sur les réseaux sociaux à utiliser la plateforme de stockage. Bénéfice: jusqu’à 5 Go supplémentaires. Par ailleurs, Microsoft offre 100 Go d’espace de stockage gratuits durant un an aux 100 000 premiers nouveaux utilisateurs de OneDrive. Sympa, le cadeau de bienvenue… même si la taille des fichiers téléchargeables est restreinte à 2 Go.

Sauvegarde automatisée

Autre nouveauté: la sauvegarde automatisée de photos prises depuis des smartphones ou tablettes Android (une fonction qui était déjà prise en compte sur les iPhones et Windows Phones). Les vidéos sont aussi à l’honneur avec, d’après Microsoft, une comptabilité avec «l’ensemble des formats vidéo», un vrai plus pour la lecture en streaming depuis n’importe quel appareil connecté à Internet…

Et si d’aventure vous aviez besoin d‘encore plus d’espace, OneDrive affiche des tarif plutôt intéressants : 50 Go supplémentaires (19 euros/an); 100 Go (37 euros/an); 200 Go (74 euros/an). Dropbox, l’un des concurrents dans la place, facture les 100 Go l’équivalent de 73 euros.