LG G Flex: le smartphone incurvé se plie à nos désirs

TELEPHONIE Le voilà enfin, le fameux smartphone à écran incurvé de LG, le G Flex. Lancé prochainement en exclusivité chez Orange, nous avons pu le tester durant 15 jours…

Christophe Séfrin

— 

Incurvé à défaut d'être souple, le LG G Flex veut faire rentrer les smartphones haut de gamme dans une nouvelle ère...
Incurvé à défaut d'être souple, le LG G Flex veut faire rentrer les smartphones haut de gamme dans une nouvelle ère... —

Il est grand. Avec son écran incurvé de 6 pouces (1280 x 720) pratiquement bordless, le G Flex en impose. Le smartphone haut de gamme mesure 160,5 x 81,6 x 7,9 - 8,7 mm pour 177 g. A côté, l’iPhone 5s avec son écran de 4 pouces semble rikiki (123,8 x 58,6 x 7,6 mm pour 112 g). #àquanduniphoneplusgrand

Il est beau. Effet «waouh» garanti. Sortez le G Flex de votre poche et vous brillerez en société. Indiscutablement, le design du smartphone attire le regard, mais pas que. LG signe un appareil véritablement bien dessiné d’où ne dépasse qu’un seul bouton. Celui-ci est, comme pour les LG Optimus G et G2, situé à l’arrière et trouve naturellement sa place sous l’index lorsque l’on tient le téléphone d’une main. Il permet de l’allumer, l’éteindre, mais aussi de monter et diminuer le volume.

Il est ergonomique. La courbure de l’appareil offre un vrai confort en appel, l’écran épousant la forme du visage. Placé à l’horizontale, le G Flex donne une impression d’immersion dans l’image, vraiment notable pour les vidéos et les jeux. Dommage que l’affichage manque de finesse…

Il est puissant. Processeur Quad-Core cadencé à 2,26 GHz, 2 Go de Ram, 32 Go de stockage, sans oublier une batterie de 3500 mAh pour une autonomie de 35h en appel, 15 heures en navigation et 19h en vidéo: c’est du tout bon.

Il est visuel(s). Les photos réalisées avec le G Flex et son capteur de 13 mégapixels sont réellement belles. Les vidéos 1080p séduisent tout autant.

Il est encombrant. Dans quelle poche placer le G Flex? On a tout essayé: une poche avant de jean, une poche arrière… Le G Flex prend beaucoup de place. Etant plutôt léger, il n’y a guère que dans la poche avant d’une veste qu’il trouve naturellement sa place. Mais un sac sera sans doute son meilleur écrin.

Il est plastique. L’écran du G-Flex est dit «P-OLED» (Plastique-OLED, ça ne s’invente pas…). Avec sa finition façon aluminium brossé (LG parle de «Titan Silver»), la coque arrière l’est ou autant mais ça se voit un peu beaucoup..

Il est cher. Très cher. Lancé en exclusivité temporaire chez Orange dans les prochains jours, le G Flex devrait émarger autour de 800 euros «nu». A capacité égale (32 Go), c’est le prix d’un iPhone 5s.

Il n’est pas flexible. On l’a vu démonté au salon CES de Las Vegas: l’écran du G Flex est flexible, guère plus épais qu’une feuille de papier. Lesté de toute l’électronique qui va dessous et de la coque arrière, il perd tout de sa souplesse originelle, même si on peut appliquer à la coque arrière de légères pressions.