Un jour, un robot vous poursuivra peut-être en justice

Philippe Berry

— 

Tiré du film I, Robots, d'Alex Proyas.
Tiré du film I, Robots, d'Alex Proyas. — DR

An 2051. Votre robot domestique trouve que vous le maltraitez et vous attaque en justice. Le tribunal, estimant que vous avez violé ses droits fondamentaux, vous condamne. Science-fiction? Pas à en croire un rapport remis au gouvernement britannique, dont le Financial Time livre les grandes lignes.

Tout au long de ses 270 pages, l’étude commandée par Sir David King, le monsieur science de Tony Blair, ausculte le futur. Et selon les experts interrogés, «si nous construisons des robots conscients, il est probable qu’ils exigent une extension des droits de l’homme, que nous devrions leur donner».

Les conclusions du rapport ne s’arrêtent pas là: «Nous serions également contraint de leur fournir une couverture sociale et de leur accorder le droit de vote».

Finalement, Tony Blair n’avait pas besoin de se payer une étude. Il n’avait qu’à lire Asimov…