Google: Un datacenter flottant en construction?

HIGH-TECH Une structure est en train d'émerger dans la baie de San Francisco...

P.B.

— 

Vic Gundotra lors d'une présentation Google à San Francisco le 27 juin 2012.
Vic Gundotra lors d'une présentation Google à San Francisco le 27 juin 2012. — Paul Sakuma/AP/SIPA

L'immobilier, ça coûte cher à San Francisco, et les data centers consomment une électricité folle. La solution? Construire une structure flottante autosuffisante en énergie, comme serait en train de le faire Google au large de Treasure Island, un îlot situé entre SF et Oakland, selon les révélations d'une enquête de Cnet.

La structure, qui atteint désormais quatre étages, est en train d'émerger sur une barge de 80 mètres de long sur 25 mètres de large, sur laquelle des conteneurs maritimes sont empilés. Deux autres stuctures simailaires ont été aperçues dans le Maine et à Portland.

Un brevet obtenu en 2009

Stocker des racks de serveurs informatiques dans des conteneurs est courant dans l'industrie mais personne n'a pu confirmer que c'était bien le cas ici. Toutefois, en 2009, Google a obtenu un brevet portant surun centre des données flottant, et plusieurs personnes débusquées par Cnet, qui a remonté la piste d'une mystérieuse entreprise intermédiaire, pointent vers le géant californien.

Pour l'instant, ce dernier reste silencieux. Selon son brevet, l'énergie des vagues et du vent serait suffisante pour alimenter les machines en électricité, et l'eau de mer serait utilisée pour refroidir les serveurs. De quoi aider à réduire la facture énergétique, alors que l'ensemble des data centers US consommaient 1,5% de l'électricité américaine en 2006. Le document évoque également la possibilité que la structure puisse résister à un tsunami si sa partie inférieure est «suffisamment immergée».