LulzSec: Le chef autoproclamé des hackers arrêté en Australie

WEB Pour divers actes de piratage, il risque jusqu'à 10 ans de prison...

P.B. avec Reuters

— 

Une image emblème du groupe de hackers LulzSec, sur leur compte Twitter.
Une image emblème du groupe de hackers LulzSec, sur leur compte Twitter. — TWITTER.COM/LULLZSEC

La police australienne a annoncé mercredi l'arrestation d'un homme qui se dit le chef de LulzSec, un groupe de hackers qui s'est attaqué l'an dernier à plusieurs grandes entreprises, dont Sony Pictures ainsi qu'au site de la CIA.

Le suspect, qui est âgé de 24 ans, a été inculpé mardi pour piratage informatique, précise-t-elle, et risque jusqu'à 10 ans de prison.

Guerre numérique

LulzSec, ou Lulz Security, mouvement issu du groupe Anonymous, a revendiqué le piratage de nombreux sites ou réseaux privés ou publics, dont ceux de la 20th Century Fox et de Nintendo.

LulzSec (de lulz, une variante de lol) a d'abord joué les trublions du Net. Mais le groupe a pris une tournure plus politique fin 2010, en lançant la «première guerre numérique» en représailles aux efforts déployés pour faire taire WikiLeaks, aux côtés d'Anonymous.

L'an dernier, le membre le plus haut-gradé du collectif Hector Xavier Monsegur (Sabu en ligne) avait été inculpé après avoir travaillé de nombreux mois comme taupe du FBI.