Vidéo : mauvaise année pour les ventes de DVD

©2006 20 minutes

— 

La Cour de cassation a restreint le droit à la copie privée d'oeuvres de cinéma sur DVD en estimant qu'il ne pouvait s'exercer sans prendre en compte "la sauvegarde des droits d'auteur" et "l'importance économique" de l'exploitation de l'oeuvre, a-t-on appris mercredi auprès de la Cour.
La Cour de cassation a restreint le droit à la copie privée d'oeuvres de cinéma sur DVD en estimant qu'il ne pouvait s'exercer sans prendre en compte "la sauvegarde des droits d'auteur" et "l'importance économique" de l'exploitation de l'oeuvre, a-t-on appris mercredi auprès de la Cour. — Mychèle Daniau AFP/Archives

Les Français achètent moins de DVD. Selon le SEV (Syndicat de l'édition vidéo), le marché a vu ses ventes chuter de 9 % entre janvier et juin 2006, soit un repli de 13,5 % de son chiffre d'affaires. Explications du SEV : tandis que la piraterie continue ses ravages (120 millions de films téléchargés illégalement en France en 2005), les longs métrages réalisent moins d'entrées en salle, d'où des ventes à la baisse. Une bonne raison de se réjouir néanmoins, les séries TV ont le vent en poupe : 14 % des ventes de DVD, contre 7 % il y a six mois.