Informatique : la batterie qui garde la tête froide

©2006 20 minutes

— 

Près de 6 millions de batteries d'ordinateurs portables assemblés par Dell et Apple ont été rappelées fin août. De quoi susciter des interrogations quant à la sécurité des batteries Li-ion, utilisées dans la plupart des PC et téléphones portables. Selon Yet-Ming Chiang, professeur de science des matériaux au MIT, tout est une histoire de chimie. C'est l'oxyde de cobalt employé dans les piles actuelles qui, en se dégradant sous l'effet de la chaleur, provoque des courts-circuits, ce qui aggrave la surchauffe. Un cercle vicieux qui peut, en cas de défaut de fabrication, conduire à l'explosion. Le chercheur a donc conçu une pile Li-ion où l'oxyde de cobalt est remplacé par du phosphate de fer. Les tests sur ce prototype ont montré que, même dans des conditions extrêmes, elles ne s'enflamment ni n'explosent. Seul problème, ces piles, avec un temps de recharge plus court, ont moins d'autonomie que les Li-ion « classiques ».

Yaroslav Pigenet