En Europe, Sony remballe sa PlayStation 3

©2006 20 minutes

— 

En arrière toute pour Sony et la PlayStation 3. Le constructeur a annoncé mercredi le report du lancement de sa console de jeux nouvelle génération en Europe, initialement prévue le 17 novembre. C'est en mars prochain que la PS3 verra le jour sur le Vieux Continent, les sorties japonaise (11 novembre) et nord-américaine (17 novembre) étant maintenues.

Un revers pour le moins étonnant, d'autant qu'au salon IFA, qui vient de fermer ses portes à Berlin, Sony confirmait, en plus de la PS3, la sortie simultanée de 27 jeux dédiés et 35 vidéos sur support Blu-Ray. Le lancement du Blu-Ray Disc du Da Vinci Code, le film de Ron Howard, qui se voulait une locomotive pour le Blu-Ray, est également ajourné sine die. « On s'y attendait un peu, mais Sony semblait y croire », commente Gilles Gérin, journaliste au mensuel Les Années Laser, « dommage que ce soit l'Europe que l'on sacrifie ».

Pour justifier le report de la PS3, Sony avance des difficultés d'approvisionnement en diodes bleues, qui lisent les disques haute définition Blu-Ray. Selon les dires du constructeur, elles seraient plus complexes à fabriquer que prévu. Du coup, Sony ne table plus sur des ventes mondiales de 4 millions de PS3, mais de 2 millions seulement fin 2006. Les prévisions établies à 6 millions de machines écoulées à fin mars restent maintenues. Et le fabriquant, qui a vendu 105 millions de PS2 en six ans, se veut rassurant auprès des aficionados de jeux vidéo : « Le grand bénéficiaire reste le consommateur (...) avec une plateforme encore plus aboutie. » Les premiers acheteurs japonais et américains apprécieront. Selon nos sources, l'harmonisation des normes d'encodage des Blu-Ray Disc serait aussi à l'origine de cet ajournement. Lequel fera au moins trois heureux pour les fêtes : Nintendo et sa console de jeux Wii, Microsoft et sa Xbox 360, mais aussi Toshiba qui, avec son HD-DVD, voit subitement l'horizon se dégager.

Christophe Séfrin

Branle-bas de combat sur les forums depuis l'annonce de Sony : « C'est la voix royale pour la Xbox 360 et la Wii » ; « L'Europe, le parent pauvre des jeux vidéo »... « Par-delà la déception des joueurs, c'est une catastrophe en terme d'image pour Sony », commente Frédéric Luu, journaliste pour le site gamekult.com Il s'agit du second report pour la console, qui devait initialement être commercialisée au printemps 2006. Au final, l'arrivée de la PS3 accusera un an de retard.