magazine

Quatre babyphones pour garder votre enfant à l’œil et à l’oreille

PUERICULTURE Fatigués des allers-retours vers la chambre de votre bébé pour voir si tout va bien? «20 Minutes» vous propose une sélection de babyphones pour dormir sur vos deux oreilles

C.L.

— 

Certains babyphones allient audio et vidéo.
Certains babyphones allient audio et vidéo. — andriano_cz/Getty Images
  • S’informer, comparer les modèles, dénicher le meilleur prix… Selon les produits, il faut d’une heure à plusieurs jours aux internautes français pour se décider et réaliser un achat en ligne (étude «Du clic à l’achat» Shopalike, février 2019).
  • Pour gagner du temps, «20 Minutes»​ vous propose sa sélection de produits. Celle-ci a été réalisée en s’appuyant sur les commentaires des premiers concernés, à savoir les utilisateurs, et sur les avis de nos confrères testeurs professionnels.

Pleurs ou gazouillis, quand on est loin de son enfant, on a besoin de savoir si tout va bien. C’est là que le babyphone (ou écoute bébé) fait son entrée. Il est souvent composé de deux entités : un émetteur à placer dans la chambre du principal concerné et un récepteur à garder avec soi.

Si les modèles audio sont les plus nombreux sur le marché, ils sont aujourd’hui accompagnés des babyphones vidéo, pour avoir votre bébé à l’œil. On trouve également des appareils plus haut de gamme, équipés d’un tapis détecteur de mouvement, à mettre sous le matelas du nouveau-né. A éviter : les produits équipés d’une webcam contrôlée via une application. Comme l’explique l’UFC-Que choisir, ces derniers ne sont pas toujours fiables.

N’oubliez pas de regarder la portée de l’appareil et de la choisir en fonction de votre type de logement : tout dépend de la distance entre la chambre de votre bébé et les autres pièces de la maison. Veilleuse, thermomètre, talkie-walkie ou encore berceuse : certains modèles intègrent toutes sortes d’options plus ou moins « gadget ». Pour ne pas exploser votre budget, choisissez-les en fonction de vos besoins. Les écoutes bébé émettent des ondes et « même si l’impact néfaste de [celles-ci] n’a pas été prouvé, le principe de précaution doit s’appliquer pour les bébés », estime-t-on du côté de Parents.fr. Ils doivent être placés de 1 et 3 mètres de l’enfant.

Motorola MBP8 : le plus économique

Le babyphone Motorola MBP8.
Le babyphone Motorola MBP8. - Motorola

Le Motorola MBP8 dispose d’un mode éco censé réduire la consommation d’électricité et le pouvoir de transmission de ses ondes. Ce produit est somme toute assez classique, muni d’un microphone intégré. « Par contre, il ne capte pas très loin. Nous avons une grande maison de campagne à deux étages et déjà entre le 1er et le RDC, il a du mal si la pièce n’est pas juste au dessus. Il ne traverse pas non plus les cheminées en pierre », prévient un client Amazon. Sur le papier, il a une portée de 50 mètres.

Attention, ses deux unités se branchent uniquement sur des prises murales. Ce babyphone ne peut donc pas être utilisé n’importe où.

A partir de 25,99 euros.

VTech BM2300 : le rapport qualité/prix

Le babyphone VTech BM2300.
Le babyphone VTech BM2300. - VTech

« Coucou hibou, coucou hibou », semble chantonner ce babyphone volatile. En plus d’écouter les bruits de bébé, le VTech BM2300 contrôle aussi la température ambiante, veille sur le berceau et chante quelques mélodies. L’unité “parents” est équipée d’un microphone qui permet à ces derniers de parler à leur enfant à distance, sans avoir à se déplacer.

L’appareil fonctionne avec une batterie rechargeable, et un signal lumineux indique lorsque celle-ci est faible. « Seul petit point négatif, la batterie de l’unité parent ne dure pas longtemps », regrette picci7 c’est-à-dire moins que les 14 heures d’autonomie annoncées par la marque.

A partir de 59,99 euros.

Philips Avent SCD620/01 : le plus complet

Le babyphone vidéo Philips Avent SCD620/01
Le babyphone vidéo Philips Avent SCD620/01 - Philips

Pour ceux qui ne peuvent se contenter d’écouter leur bébé, avec le Philips Avent SCD620/01, ils pourront le voir. Ce babyphone vidéo est doté d’un écran HD 2,7 pouces, avec une vision jour/nuit automatique. Son mode “smart eco” promet économies d’énergie et réduction des émissions d’ondes automatiques.

D’une autonomie de dix heures, il peut bercer et parler à votre bébé (enfin, pas lui mais les parents, à distance, à travers un récepteur). « L’autonomie est satisfaisante, mais il ne faut pas s’attendre à ce qu’il tienne toute une nuit. Il est cependant possible de le faire fonctionner tout en étant branché », tempère Noashe.

A partir de 147 euros.

Angelcare AC1100 : le haut de gamme

Le moniteur Angelcare AC1100.
Le moniteur Angelcare AC1100. - Angelcare

Le Angelcare AC1100 va encore plus loin dans la surveillance du nouveau-né. En plus d’être un babyphone vidéo doté d’une caméra infrarouge, ce moniteur détecte les mouvements de l’enfant grâce à un dispositif à placer sous le matelas. S’il ne perçoit aucun mouvement pendant 20 secondes, il alarme les parents. Il a également la casquette de talkie-walkie, de veilleuse et de thermomètre. Néanmoins, « la veilleuse ne peut pas être allumée ou éteinte depuis l’unité des parents », déplore un client Amazon.

A partir de 199,99 euros.

A NOS LECTEURS

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un produit via l’un d’entre eux, 20 Minutes touche une commission. Pour éviter tout conflit d’intérêts, la méthode suivante a été adoptée :

1. Les journalistes de la rubrique « Guide d’achat » choisissent leurs sujets, réalisent leurs articles et leur sélection de produits en toute indépendance.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.