Tout savoir sur les soldes d'hiver en ligne

SOLDES Pour vous aider à  tout comprendre sur les soldes en ligne, « 20 Minutes » fait le point…

A.C.D.

— 

En 2018, 37,5 millions de français ont fait des achats sur le web.
En 2018, 37,5 millions de français ont fait des achats sur le web. — Geber86/CC/GettyImages

Les soldes d’hiver approchent à grand pas, et avec eux les envies d’achats, en magasin, mais aussi en ligne… En 2018, 37,5 millions de Français ont fait des achats sur le Web d’après l’Observatoire des usages internet, soit 85 % des internautes. A quelques jours du début des soldes d’hiver, « 20 Minutes » fait le point avec Alexandre Chevallier, directeur de cabinet adjoint de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Une date nationale

Les soldes d’hiver débutent le deuxième mercredi du mois de janvier à 8 h du matin. En 2019, ils commenceront donc le mercredi 9 janvier 2019 et prendront fin le mardi 19 février 2019. S’il existe des dérogations possibles pour les soldes physiques dans certaines régions, la date est nationale pour les ventes à distance et donc la vente en ligne.

Vente à perte et écoulement des stocks

La réglementation est la même pour les soldes en ligne​ ou en boutique. Alexandre Chevallier relève deux points primordiaux. « Les vendeurs ont le droit de vendre à perte seulement à cette période », ce qui permet aux grandes marques autant qu’aux petites boutiques d’écouler les stocks. Les stocks justement doivent impérativement « êtres commercialisés et payés par les vendeurs 30 jours avant le début des soldes. »

Le principe de loyauté

C’est la règle sacro-sainte entre les vendeurs et leurs clients, comme le rappelle Alexandre Chevallier : « Le prix doit être absolument annoncé, le rabais effectué sur chaque produit également. » Les prix de référence des produits soldés doivent toujours être justifiés : soit le prix le plus bas pratiqué avant le début de la promotion, soit le prix conseillé par le fournisseur.

La chasse aux pratiques trompeuses

La DGCCRF rappelle qu’il est « ainsi interdit d’augmenter le prix d’un produit avant la période des soldes, dans le but de faire croire à une offre promotionnelle plus importante qu’elle ne l’est réellement. » C’est justement contre ce genre de manœuvres frauduleuses, appelées « pratiques trompeuses », que la DGCCRF se bat.

La patience pour éviter les arnaques

Pour Alexandre Chevallier, le consommateur doit lui aussi veiller au grain, mais comment ? « Nous conseillons toujours au consommateur de prendre le temps de regarder les différentes offres en ligne sur un produit. Avant d’acheter, vérifiez les offres, les garanties, les détails, les moyens et délais de livraison… Tout comparer permet de gagner en vigilance ! » S’armer de patience donc, être attentif, et saisir la bonne opportunité sans se presser.

Un droit de rétractation réservé à l’achat en ligne

N’oubliez pas votre droit de rétractation, qui fait office de vraie protection. « C’est la différence fondamentale entre la vente en boutique et en ligne », explique Alexandre Chevallier. « Vous n’avez pas besoin de motif ni de justificatif pour annuler une commande en ligne, même pendant les soldes. » Ayez quand même en tête que ce droit court à partir du lendemain de réception du colis et dure 14 jours.