Massa en veut à Schumacher

F1 Le Brésilien n'a pas digéré...

Jean Christophe

— 

Le pilote Ferrari Felipe Massa, lors du Grand Prix de Silverstone, le 20 juin 2009.
Le pilote Ferrari Felipe Massa, lors du Grand Prix de Silverstone, le 20 juin 2009. — S.Hird/REUTERS

Alors que Felipe Massa visait un top 8 à Montréal, il a été freiné dans sa chasse aux points par Michael Schumacher. Il en veut toujours à son ancien mentor.

Felipe Massa (Ferrari), plusieurs jours après le Grand Prix du Canada, conserve beaucoup de regrets concernant cette course. Convaincu d’avoir eu une bonne voiture à Montréal – et la troisième place de Fernando Alonso le confirme -, le Brésilien est extrêmement déçu d’avoir quitté l’Amérique sans point. D’abord « pris en sandwich par Button et Liuzzi », le vice-Champion du Monde 2008 a été accroché par Michael Schumacher (Mercedes) en fin de course. Le Brésilien le regrette amèrement.
« J’étais dixième mais Michael, qui était devant moi, était plus lent, peut-être de trois secondes, et Buemi, qui était devant lui, était aussi plus lent. Donc j’avais de bonnes chances de finir huitième, estime Felipe Massa. Puis est venu le problème avec Michael. Il m’a trop fermé la porte. Il a freiné sur la droite puis est venu sur la gauche, où j’étais. Il n’y a rien que je ne pouvais faire, d’autant que j’étais déjà limite au niveau de mon freinage. Quand il est arrivé devant moi, il a cassé mon aileron avant. » Un bris d’aileron qui a obligé le pilote Ferrari à repasser par son stand, le condamnant dans sa quête de points.
Quelques jours avant d’arriver à Valencia, Felipe Massa espère désormais pouvoir effacer la « déconvenue du Canada » sur les bords de la Méditerranée. Mais nul doute que le Brésilien ne fera plus aucun cadeau à celui qui était son coéquipier chez Ferrari en 2006.