Les commandes de véhicules neufs sont (encore) en baisse

Auto Les constructeurs automobiles constatent un ralentissement des commandes de véhicules neufs en Amérique du Nord et en Europe. Une tendance que les analystes expliquent par plusieurs facteurs, notamment la hausse des prix exponentielle.

Stéphane Lémeret
— 
Usine BMW
Usine BMW — DR

Les carnets de commandes de véhicules neufs se réduisent chez la plupart des constructeurs automobiles. Oliver Zipse, le boss de BMW l’a d’ailleurs publiquement reconnu lors de la présentation des résultats semestriels du groupe ce mercredi 3 août. De quoi laisser entrevoir une période compliquée pour le secteur, qui a été contraint d’augmenter ses tarifs – parfois copieusement – ces derniers mois pour protéger ses marges face à l’augmentation du prix des matériaux, électroniques notamment.

Oliver Zipse, patron de BMW AG.
Oliver Zipse, patron de BMW AG. - DR

Ces augmentations de prix seraient l’une des explications de la réduction des commandes, associée à la crainte d’une récession et à l’inflation galopante enregistrée ces derniers mois, ce qui rend les consommateurs très prudents. Les analystes prévoient que le pic de l’inflation sera atteint d’ici quelques mois. Mais cela suffira-t-il à relancer les ventes ?