Paris accorde un an de sursis aux véhicules « Crit’air 3 »

Auto Prévue à l’origine pour juillet 2022, l’interdiction de la circulation des véhicules possédant une vignette Crit’Air 3 dans la métropole du Grand Paris est repoussée au 1er juillet 2023.

Stéphane Lémeret
— 
Paris révise son calendrier crit'air
Paris révise son calendrier crit'air — DR

Bonne nouvelle ! Si vous avez demandé une vignette Crit’air et que votre voiture est classée Crit’air 3, vous allez pouvoir bénéficier d’un nouveau sursis. En effet, alors que l’interdiction de ces véhicules dans la métropole du Grand Paris était prévue pour juillet 2022, celle-ci a été repoussée d’un an. Elle ne prendra donc effet qu’au 1er juillet 2023.

Contrairement à ce qui se passe ailleurs, notamment dans certains pays voisins, où le contrôle des véhicules autorisés ou non à entrer dans une « ZFE » se fait par lecture de la plaque d’immatriculation, il semblerait que Paris rencontre quelques difficultés à homologuer des caméras pour mettre en place le « contrôle-sanction automatisé ». Actuellement, ce sont surtout les policiers qui contrôlent si les véhicules qui circulent dans la zone à faible émission métropolitaine ont bien leur pastille Crit'Air.