Essai BMW Série 2 Active Tourer: A la conquête de nouvelles familles

Auto Dans la gamme Série 2, on demande l’Active Tourer 2e génération ! Cette nouvelle venue n’a pas grand-chose à voir avec les Série 2 Coupé et Gran Coupé. Elle vise une clientèle familiale et, même derrière le volant, un nouveau profil de conducteur.

Stéphane Lémeret
BMW Série 2 Active Tourer
BMW Série 2 Active Tourer — DR

Bien que le segment des monospaces soit un peu en perte de vitesse par rapport à celui des SUV, BMW continue l’aventure avec son Série 2 Active Tourer. La raison principale ? Dans sa 1re génération, lancée en 2014, ce modèle avait amené une toute nouvelle clientèle à BMW. On appelle ça un "produit de conquête". Et, avec cette seconde génération, le constructeur bavarois assume encore davantage le côté familial, pouvant ramener toujours plus de nouveaux clients.

BMW Série 2 Active Tourer
BMW Série 2 Active Tourer - DR

Les 2 premiers éléments qui nous permettent de confirmer nos dires sont les proportions et les aspects pratiques. Comme beaucoup d’autos modernes, la Série 2 Active Tourer a grandi : +32 mm de long. Bien qu’il reste "compact", le modèle approche ainsi les 4,4 mètres. Ceci bénéficie surtout aux passagers arrière qui peuvent également profiter d’une banquette coulissante sur 13 cm avec un dossier réglable sur à peu près 7 positions ! Que demander de mieux ? Un coffre légèrement plus grand, bien sûr. Oui mais pas en version à hybridation légère équipé de la grosse batterie 48V qui l’ampute de 55 litres. En revanche en version de base 218i, ses 470 litres s’affichent comme une référence dans la catégorie ! Les familles vont adorer !

BMW Série 2 Active Tourer
BMW Série 2 Active Tourer - DR

De son côté, le conducteur risque de ressentir quelques frustrations. Tout d’abord parce que la molette "iDrive", d’une facilité d’utilisation exemplaire pour contrôler le système multimédia, a disparu ! Tout est devenu tactile, ce qui ne fait qu’augmenter le degré d’inattention et le nombre d’opérations à effectuer. Ensuite, une fois au volant, les plus exigeants regretteront un calibrage de direction trop artificiel. Dommage pour une BMW, mais fait se faire une raison.

Gain d’équipements de série

A défaut d'être vraiment engageant, le comportement reste tout de même rassurant et très efficace. Avec 170 chevaux issus du 3-cylindres 1.5, notre modèle d’essai essence 220i offre une puissance correcte pour emmener la famille. Le modèle de base 218i et ses 136 chevaux sera sûrement plus poussif, à confirmer lors d’un prochain essai… En essence, la puissance grimpe jusqu’à 218 chevaux. En diesel, le 2.0 litres de 150 chevaux devrait faire le job.

BMW Série 2 Active Tourer
BMW Série 2 Active Tourer - DR

Accessible dès 34.650 €, la BMW Série 2 Active Tourer coûte 1.950 € de plus en version 220i. Bonne nouvelle : ce tarif comprend, de série, un bon niveau d’équipements (double écran tactile, freinage d’urgence, climatisation bizone, régulateur de vitesse, assistant de parking et caméra de recul), ce qui la rend compétitive sur le segment premium. Mais si vous avez un budget bien supérieur pour passer à l’hybride rechargeable, on vous conseille d’attendre cet été : avec jusqu’à 326 chevaux et une autonomie électrique de près de 90 km, la 230e xDrive brièvement testée impressionne par sa sportivité et sa gestion de l’énergie.

La BMW 220i Active Tourer en quelques chiffres

  • Moteur : 3 cyl, essence ; 1.499 cm3 ; 170ch - 280 Nm
  • Transmission : aux roues avant
  • Boîte : auto 7 rapports
  • L/l/h (mm) : 4.386 / 1.824 / 1.576
  • Poids à vide (kg) : 1.520
  • Volume du coffre (l) : 415
  • Réservoir (l) : 45
  • 0 à 100 km/h (sec.) : 8,1
  • V-max (km/h) : 221
  • Conso. mixte (l/100 km): 5,9
  • CO2 (g/km) : 134
  • Prix (€) : à partir de 36.600