Le Mercedes GLC testés en conditions extrêmes.

Auto En phase finale de développement, le GLC de nouvelle génération doit prouver toute sa fiabilité, et ce même dans les conditions météorologiques les plus difficiles. Pour ce faire, rien de tel que des routes enneigées et verglacées, des vents perçants et des températures allant jusqu’à – 30°C.

Stéphane Lémeret
Mercedes GLC 2023 en tests hivernaux
Mercedes GLC 2023 en tests hivernaux — DR

Depuis plusieurs années, le GLC est le modèle le plus vendu de Mercedes‑Benz. La troisième génération poursuivra cette success-story à l’automne 2022. Au menu, un système d’info-divertissement de seconde génération, un habitacle numérisé, un essieu arrière directionnel et bien d’autres choses encore. Sous le capot, on trouvera au choix un moteur à essence 4 cylindres de 1999 cc développant jusqu’à 258 ch et 400 Nm, ou un Diesel, également à 4 cylindres, de 1993 cc, délivrant jusqu’à 265 ch et 550 Nm.

Mercedes GLC 2023 en tests hivernaux
Mercedes GLC 2023 en tests hivernaux - DR

Tous les moteurs seront électrifiés avec un alterno-démarreur de 2ème génération intégré dans la transmission, d’une puissance de 17 kW et 250 Nm de couple, combiné à un système électrique embarqué de 48 volts. Les hybrides rechargeables (2 à essence, 1 Diesel) seront également basés sur ces deux versions, avec un moteur électrique de 4ème génération (100 kW – 440 Nm) intégré à la transmission automatique 9G‑TRONIC. Pour ces modèles plug-in, Mercedes annonce une autonomie électrique de plus de 100 kilomètres en cycle WLTP.