Toyota prépare un moteur V8… à hydrogène

Auto Développé par le motoriste Yamaha, ce bloc atmosphérique de 5 litres de cylindrée est dérivé du moteur de la Lexus RC F.

Stéphane Lémeret
Ce V8 Toyota tourne à l'hydrogène
Ce V8 Toyota tourne à l'hydrogène — DR

Alors que tous les constructeurs automobiles poursuivent leur électrification, certains continuent à explorer des voies différentes. C’est le cas de Toyota, qui croit en l’hydrogène et qui en est déjà à la 2e génération de la Mirai, sa berline dotée d’une pile à combustible.

Il semble cependant que le constructeur n’abandonne pas l’idée d’utiliser des moteurs thermiques, puisqu’il a confié le soin à Yamaha de développer un V8 qui utilise l’hydrogène à la place de l'essence. Le motoriste a pour cela utilisé le V8 de la Lexus RC F qui a été modifié au niveau de la culasse, des injecteurs et de l’admission. D’une cylindrée de 5,0 litres, celui-ci développe 450 ch et 540 Nm. Pour l’instant, l’utilisation de ce bloc n’a pas été précisée mais il se pourrait bien qu'on le retrouve sous le capot d’une voiture de compétition.

Rappelons que d'autres ont déjà prouvé que l'hydrogène pouvait fonctionner dans un moteur "classique", comme Mazda avec le moteur Wankel, et BMW il y a près de 20 ans dans une Série 7 expérimentale.