Il y a 50 ans, on a roulé sur la lune.

Auto Le 31 juillet 1971, soit 2 ans après que l'homme fit ses premiers pas sur la lune, il y fit ses premiers tours de roue.

Stéphane Lémeret pour 20minutes
— 
Lunar Rover Lancer le diaporama
Lunar Rover — DR

On peut le dire : 50 ans plus tard, aucune marque, ni Land Rover, ni Jeep, n'ont produit un véhicule plus tout terrain que celui-ci. Et pour cause, puisqu'il est le seul à avoir roulé à la surface de la lune. Enfin, pas tout à fait le seul, puisque ce Lunar Rover parti avec la mission Apollo 15 a été suivi par deux de ses semblables, avec les missions Apollo 16 et Apollo 17.

Lunar Rover
Lunar Rover - DR

250 kg

Conçu conjointement par GM et Boeing, qui avait largement explosé le budget de développement initialement prévu, le Lunar Rover respectait un cahier des charges assez strict : il ne pesait que 250 kg, pouvait transporter 490 kg de charge, et pouvait être replié et rangé dans un caisson d'à peine 450 litres. Et en l'absence d'air à sa destination finale, il ne pouvait évidemment pas être équipé d'un V8. C'est donc un petit moteur électrique de 0,25 ch qui entrainait les 4 roues, et emmenaient l'engin à la vitesse de pointe de 14 km/h.

Lunar Rover
Lunar Rover - DR

Et l'autonomie, direz-vous ? A peu près 10 km. "Ouais, déjà ridicule", disent les anti-électrique. Sauf que l'autonomie était volontairement limitée, et pour une bonne raison : il fallait que les astronautes puissent rentrer à pied en cas de panne.

Lunar Rover
Lunar Rover - DR

Aujourd'hui, les trois Lunar Rover sont toujours là-haut, attendant que l'homme retourne sur la Lune, et les fasse peut-être redémarrer. Ce serait la "sortie de grange" la plus extrême de l'histoire.