24 Heures du Mans : La mythique Matra MS 670 sera vendue aux enchères en février 2021

GRANDE GAGNANTE La vente financera les indemnités que Lagardère doit payer à 296 anciens salariés d'une usine Matra après une décision de justice

20 Minutes avec agences

— 

La mythique Matra MS 670, vainqueur des 24 Heures du Mans en 1972.
La mythique Matra MS 670, vainqueur des 24 Heures du Mans en 1972. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Monument du sport automobile, la Matra MS 670 sera vendue aux enchères lors du salon Rétromobile à Paris le 5 février 2021. Le mythique véhicule avait remporté les 24 Heures du Mans en 1972 entre les mains d’Henri Pescarolo.

Le célèbre prototype, propriété du groupe Lagardère, est estimé « entre 4 et 7,5 millions d’euros », a indiqué ce jeudi la maison de vente Artcurial Motorcars. Depuis sa dernière course en 1973, la voiture trônait au Musée Matra de Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher).

« C’est scandaleux ! »

La mise aux enchères de la MS 670 est due à une décision de justice. Le 31 janvier dernier, après huit ans de procès, Matra a été condamné à verser 4,2 millions d’euros d’indemnités à 296 anciens salariés de l’usine de Romorantin, fermée en 2003. Leur licenciement a été reconnu « sans cause réelle et sérieuse » par les juges.

« Toute la richesse de nos souvenirs de la saga Matra […] ne peut compenser l’obligation pour Lagardère d’honorer les suites d’une décision de justice », a indiqué le cogérant du groupe dans un communiqué. Le pilote Henri Pescarolo a fustigé la décision de Lagardère de vendre ce « monument du sport automobile ». « C’est scandaleux ! Stupide ! », a-t-il réagi.

« On avait essayé il y a quelques années de faire classer les voitures du Musée car il n’y a pas que celle-là », explique l’ancien pilote. « Il y en a plusieurs qui sont le reflet de la légende 'Matra Jean-Luc Lagardère' entre 1965 et 1974. Le groupe a refusé. Arnaud Lagardère détruit tout ce que son père a fait ! »